NOUVELLES

USA: un mafieux célèbre affirme avoir été protégé par le gouvernement

06/08/2012 06:53 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

L'ex-parrain de la mafia irlandaise de Boston, James "Whitey" Bulger, va affirmer durant son procès qu'il a transgressé la loi durant des années sous la protection des autorités américaines, a indiqué lundi son avocat.

"Il va dire la vérité, si le juge le lui permet", a déclaré J.W. Carney lors d'une conférence de presse. "Nous allons démontrer que James Bulger dit la vérité".

Le procès de M. Bulger, aujourd'hui âgé de 82 ans, était initialement programmé pour novembre, mais il a été repoussé au mois de mars 2013.

"Avant la fin du procès on veut avoir l'opportunité de dire la vérité à tout le monde: pourquoi a-t-il pu passer 30 ans à faire des choses soi-disant hors la loi sans avoir jamais été mis en accusation par le gouvernement fédéral, jusqu'aux années 1990 ?", a interrogé son avocat.

Bulger, 82 ans, demande au juge d'abandonner les poursuites contre lui, assurant avoir été protégé par une immunité du ministère de la Justice durant sa longue carrière criminelle.

Les procureurs rejettent toute idée d'immunité du gouvernement.

En juillet dernier, il avait plaidé non coupable du meurtre de 19 personnes perpétré à Boston (Massachusetts, nord-est) dans les années 70 à 80.

James Bulger faisait partie de la liste des "dix fugitifs les plus recherchés" par le FBI lorsqu'il a été arrêté en juin 2011 après 16 ans de cavale.

James Bulger a inspiré le personnage incarné par Jack Nicholson dans le film "Les infiltrés" de Martin Scorsese, et de nombreux livres sont consacrés à son histoire.

sms/bdx/sam

PLUS:afp