NOUVELLES

Tunisie: un fondateur du parti Ennahda au pouvoir agressé par un extrémiste

06/08/2012 06:46 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

Un membre fondateur du parti islamiste Ennahda au pouvoir en Tunisie, Abdelfattah Mourou, a été violemment agressé et légèrement blessé dans la nuit de dimanche à lundi par un militant islamiste radical, a indiqué à l'AFP le fils de la victime, Dhiaeddine Mourou.

Selon cette source, Abdelfattah Mourou a été frappé car il a pris la défense, lors d'une conférence à Kairouan (centre) sur l'Islam et la tolérance, de Youssef Seddik, un penseur tunisien honni par les islamistes radicaux, qui se faisait insulter par une partie du public.

"Une de ces personnes a pris un verre et l'a jeté à la tête" de M. Mourou, a expliqué son fils, ajoutant que son père avait été soigné, et que cinq points de suture lui ont été faits au front.

Il n'a donné aucune information concernant l'agresseur.

Sur une vidéo mise en ligne, on peut voir le bras d'un homme saisissant un verre et le brisant sur la tête d'Abdelfattah Mourou, 64 ans (www.youtube.com/watch?v=2dxelV8IW8w&feature=player_embedded).

M. Mourou est l'un des fondateurs de Ennahda, qui domine la coalition actuellement au pouvoir en Tunisie. Il avait rompu dans les années 1990 avec ce mouvement avant de rejoindre de nouveau ses rangs mi-juillet lors du congrès du parti.

Les islamistes radicaux, les salafistes en particulier, sont à l'origine de plusieurs coups d'éclat et d'actes de violence depuis janvier 2011 et la révolution qui a renversé le régime de Zine El Abidine Ben Ali.

Plusieurs organisations de la société civile et l'opposition parlementaire accusent Ennahda de manquer de fermeté à l'égard de cette mouvance.

kl-alf/feb

PLUS:afp