Marie-Pier Boudreau-Gagnon et Élise Marcotte encore 4es, décident les juges

Publication: Mis à jour:
OLYMPICS DAY 9
AP

LONDRES - Il reste à espérer que les juges auront des remords et changeront d'idée d'ici mardi. Grosso modo, c'est le seul espoir qu'il reste pour que le duo canadien de nage synchronisée composé de Marie-Pier Boudreau-Gagnon et Élise Marcotte accède au podium aux Jeux de Londres.

Certes, d'ici là, l'entraîneuse canadienne Julie Sauvé va étudier la vidéo du programme libre préliminaire de lundi, question de voir s'il n'y aurait pas de petites erreurs qu'il serait possible de corriger. Et elle va consulter des tierces parties afin d'essayer de savoir s'il y a des éléments qu'il faudrait peaufiner. Mais selon elle, le tout nouveau programme libre en duo que ses nageuses ont présenté, lundi, a été parfaitement exécuté.

Il a même été meilleur que celui des Chinoises à ses yeux, au point de vue artistique surtout.

«Tu ne peux pas avoir mieux que ça, a lancé Sauvé à son arrivée dans la zone mixte. J'espère qu'ils vont refaire la même chose (mardi), c'était tellement parfait!»

«C'était vraiment plaisant à nager, a commenté Marcotte. La connexion (avec Boudreau-Gagnon) a été là du début à la fin.»

Sauf que les juges ont continué d'apposer l'étiquette de duo de deuxième place aux Chinoises, et celui de quatrième position aux Canadiennes à la conclusion de l'étape préliminaire.

«Que veux-tu qu'on fasse avec les juges, a lancé Sauvé. On va analyser la vidéo mais pour moi, c'est la plus belle nage depuis longtemps, la plus belle de tous les entraînements. On a atteint un beau sommet ici. Marie-Pier et Élise sont à leur maximum — il n'y a pas d'erreur!»

Le duo québécois a présenté pour la première fois Les Fous du roi, un nouveau programme agrémenté de la musique du Cirque du Soleil. Celui-ci succède au programme Metallica, qui avait permis de monter dans l'estime des juges ces dernières années.

Les juges, qui avaient accordé la quatrième meilleure note aux Canadiennes lors du programme technique, dimanche, ont fait de même lors du programme libre présenté lundi. Boudreau-Gagnon et Marcotte ont enregistré un total de 189,250 points après qu'on leur eut accordé 94,750 points pour leur routine libre. Elles ont obtenu 47,320 pour le mérite technique et 47,430 au niveau de l'impression artistique.

Les Russes Natalia Ishchenko et Svetlana Romashina ont obtenu 98,600 points pour leur programme libre et obtenu un total de 196,800 points, le meilleur de la journée.

Deuxièmes la veille, les Chinoises Huang Xuechen et Liu Ou ont fait de même lundi avec un score de 96,710 pour un total de 192,810.

Les Espagnoles Ona Carbonell Ballestero et Andrea Fuentes Fache ont affiché un score total de 192,590 points après avoir récolté 96,590 points pour leur programme libre, ce qui a leur a permis de rester au troisième rang devant les Canadiennes.

«Pour être honnête, j'ai trouvé que le score des Chinoises était un petit peu élevé, a dit Sauvé. Les Espagnoles ont été meilleures que les Chinoises, mais les Chinoises sont devant.»

La finale, au cours de laquelle les 12 équipes qualifiées présenteront à nouveau leur programme libre, aura lieu mardi. Sauvé et ses nageuses espèrent maintenant que certains éléments du programme canadien, qui ont peut-être surpris les juges lundi, seront mieux appréciés et mieux notés en finale. Parce qu'entre-temps, certains juges auront discuté entre eux et peut-être changé leur fusil d'épaule.

«Peut-être qu'ils vont se rajuster. Il faudrait qu'ils changent un peu leurs notes», a avancé Sauvé.

«Aujourd'hui ç'a peut-être été un choc de voir la nouvelle routine, mais (mardi) ils vont peut-être l'apprécier plus, a affirmé Marcotte. Ils vont sûrement se rappeler des choses qu'on a faites et ça va jouer en notre faveur en finale.»

«Les Russes sont très bonnes, mais elles répétaient souvent le même mouvement trois à quatre fois, a fait remarquer Sauvé. Nous, notre routine est très variée du début à la fin. Il n'y a pas de mouvements qui se ressemblent.»

«On va peut-être réaliser, à la fin de notre routine par exemple, qu'on enchaîne quatre figures une à la suite de l'autre, avec peu de repos entre chaque. On est le seul pays à faire ça, a souligné Boudreau-Gagnon. C'est un gros crescendo et si les juges reconnaissent le niveau de difficulté, ça va aider pour la finale.»

À noter toutefois que peu importe leur résultat affiché lundi, Boudreau-Gagnon et Marcotte auraient amorcé la finale en quatrième place puisque les points accumulés lors du programme libre préliminaire seront alors effacés. Seulement les points enregistrés lors du programme technique de dimanche seront retenus.

Le duo canadien avait alors obtenu 94,500 points, à 1,5 point de la troisième place détenue par l'Espagne, à 1,6 des Chinoises et du deuxième rang et à 3,7 points du score de 98,200 obtenu par la Russie.

«Notre objectif, aujourd'hui, c'était aussi de réussir à montrer qu'on était capable de monter d'un niveau par rapport au programme technique, et on l'a fait, a par ailleurs dit Boudreau-Gagnon. Oui, c'est sûr qu'un jour on va vouloir voir le chiffre trois apparaître au tableau, mais il ne faut pas se décourager.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Résumé de la journée du 5 août
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Boudreau-Gagnon et Marcotte au quatrième rang | Marc Tougas ...

Boudreau-Gagnon et Marcotte sont 4es après le programme ...

Le duo canadien en synchro 4e au technique - Grand titres - Sport ...

Nage synchronisée - Les Québécoises s'en remettent au - Canoe.ca

Boudreau-Gagnon et Marcotte encore quatrièmes

Les Canadiennes du bon pied

Nage synchronisée: promotion 2012

Entrevue avec Élise Marcotte, membre de l'équipe canadienne de nage ...

Marcotte et Boudreau: plus que jamais synchros

«Les filles sont prêtes» -Julie Sauvé