NOUVELLES

Les observateurs de l'ONU se sont retirés d'Alep et sont rentrés à Damas

06/08/2012 06:28 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

Les observateurs de la Mission de l'ONU en Syrie (Misnus) qui étaient stationnés à Alep ont quitté cette ville du nord de la Syrie en raison de l'intensité des combats, a indiqué lundi l'ONU.

La vingtaine d'observateurs basés à Alep ont été rapatriés au cours du week-end vers Damas, où se trouve le quartier général de la Misnus.

"Il s'agit d'un transfert temporaire en raison de la dégradation des conditions de sécurité", a précisé à l'AFP une porte-parole du département des opérations de maintien de la paix, Josephine Guerrero.

Alep était une des quatre bases d'où opéraient les observateurs en Syrie depuis leur déploiement en avril dernier. Les autres bureaux régionaux ouverts par la Misnus se trouvent à Deir Ezzor, Homs, et dans la banlieue de Damas.

Les observateurs ont suspendu la plupart de leurs opérations depuis la mi-juin et leur nombre a été réduit de moitié, à 150 hommes seulement, en juillet.

Le chef de la Misnus, le général Babacar Gaye, a appelé lundi les protagonistes de la bataille d'Alep à protéger les civils et à respecter les lois humanitaires.

"Je suis extrêmement inquiet de la poursuite de la violence en Syrie et particulièrement à Alep et de son impact sur la population civile", souligne le général dans un communiqué.

"Je demande instamment à toutes les parties de protéger les civils et de respecter leurs obligations au regard du droit humanitaire international", ajoute-t-il. "Les civils ne doivent pas être soumis à des bombardements et des armes lourdes ne doivent pas être utilisées contre eux".

tw/avz/bdx

PLUS:afp