NOUVELLES

Le pétrole ouvre en baisse à New York, dans un mouvement de pause du marché

06/08/2012 09:35 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont ouvert en baisse à New York lundi, pénalisés par un mouvement de prises de bénéfices après une flambée des prix vendredi, dans un marché par ailleurs rassuré par la perte de vigueur de la tempête tropicale Ernesto à l'approche des Etats-Unis.

Vers 13H25 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre cédait 51 cents par rapport à sa clôture vendredi, à 90,89 dollars.

Les cours du pétrole entamaient lundi un mouvement de recul après avoir été portés vendredi par des créations d'emplois plus importantes que prévu aux Etats-unis, interprétées comme un signe de bon augure pour la demande en brut dans le premier consommateur d'or noir au monde.

Les cours de l'or noir avaient ainsi bondi de 4,27 dollars à New York tandis qu'à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, s'était apprécié d'environ 3 dollars.

"Les courtiers ont un peu l'impression que le rebond des cours vendredi a peut-être été exagéré et que si les chiffres des créations d'emplois étaient encourageants (aux Etats-Unis en juillet), le taux de chômage l'était moins", a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, si l'économie américaine a créé 163.000 emplois de plus qu'elle n'en détruisait en juillet, enregistrant une forte poussée par rapport au mois précédent (64.000) et dépassant les attentes des analystes, le taux de chômage américain a pris 0,1 point pour s'établir à 8,3%.

"Après l'atmosphère de carnaval de la semaine dernière, les prix marquent une pause, d'autant plus qu'il n'y aura que peu d'indicateurs économiques de taille aux Etats-Unis avant jeudi", a commenté de son côté Matt Smith.

En outre, les "craintes d'une perturbation importante de la production de pétrole aux Etats-Unis s'atténuent", a également noté Andy Lipow.

En effet, la tempête tropicale Ernesto, qui balayait la Jamaïque et attaquait dimanche les côtes de l'Amérique centrale, "doit finalement passer au sud du Golfe du Mexique, évitant les zone des productions de pétrole vers la Louisiane et le Texas", a-t-il ajouté, ce qui accentuait la pression à la baisse sur les cours de l'or noir.

ppa/ved/mdm

PLUS:afp