Huffpost Canada Quebec qc

Le fondateur de Best Buy offre d'en fermer le capital pour 8,84 milliards $ US

Publication: Mis à jour:
BEST BUY CANADA SHOWROOMING
AP

MINNEAPOLIS - Le fondateur du géant de la vente au détail de produits électroniques Best Buy a offert lundi d'acheter toutes les actions de l'entreprise qu'il ne détient pas déjà et d'en fermer le capital dans le cadre d'une transaction dont la valeur pourrait s'élever 8,84 milliards $ US.

Richard Schulze était aussi le président du conseil d'administration de la compagnie de Minneapolis, au Minnesota, avant sa démission en juin, dans la foulée d'un scandale impliquant le chef de la direction de Best Buy.

M. Schulze offre entre 24 $ US et 26 $ US par action de Best Buy, ce qui représente une prime de 36 pour cent à 47 pour cent par rapport au cours à la clôture de vendredi.

M. Schulze est le principal actionnaire de Best Buy, avec une participation de 20,1 pour cent. À 26 $ US par action, il débourserait environ 6,9 milliards $ US pour acquérir le reste de la compagnie.

Dans une lettre transmise au conseil d'administration de Best Buy, Richard Schulze affirme avoir mis sur pied un plan pour aider la compagnie à surmonter ses défis. Il ajoute avoir eu des discussions avec des firmes de placement privées.

La compagnie a accepté d'étudier l'offre de M. Schulze, qu'elle qualifie toutefois de «fortement conditionnelle». Les analystes, quant à eux, croient que l'offre initiale de M. Schulze ne sera pas suffisante et se demandent où il ira dénicher le financement nécessaire pour la mener à terme.

«Des changements immédiats et importants sont requis pour que la compagnie puisse reprendre la position de tête, peut-on lire dans un communiqué émis par M. Schulze. Je crois fermement que la meilleure chance pour Best Buy de renouer avec le succès est de mettre en place, de toute urgence, les changements nécessaires en tant qu'entreprise privée.»

Le titre de Best Buy valait 19,54 $ US en milieu de journée, en progression de 10,8 pour cent. Cette valeur inférieure à l'offre de M. Schulze témoigne du scepticisme des investisseurs.

«Plusieurs obstacles devront être surmontés avant qu'on en arrive à une transaction finale», a prévenu l'analyste R.J. Hottovy, de la firme Morningstar. Il compte parmi ceux qui croient qu'une offre de 30 $ US par action aurait de meilleures chances de succès.

Best Buy a annoncé, en avril, la fermeture de 50 magasins, l'abolition de 400 emplois corporatifs et l'élimination de 800 millions $ en coûts. La compagnie veut éviter de subir le même sort que sa rivale Circuit City, qui a fait faillite en 2009 après avoir été incapable de s'adapter aux nouveaux besoins des consommateurs.

Sur le web

Best Buy : +23% avec l'offre du fondateur !

La Bourse de New York en hausse, consolidant ses gains

RadioShack : s'effondre à Wall Street !

Un acquéreur mystère pour 50 magasins Phone House

Des employeurs offrent des vacances à volonté