NOUVELLES

Le coureur Kirani James procure la première médaille de la Grenade aux Jeux

06/08/2012 12:18 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Participant aux huitièmes Jeux olympiques de son histoire, la Grenade est enfin parvenue à s'inscrire au tableau des médailles, lundi. Et à Londres, elle a obtenu la plus convoitée d'entre toutes.

Cet insigne honneur est revenu au coureur Kirani James, vainqueur lundi de l'épreuve du 400 mètres. James a négocié la distance en 43,94, devançant Luguelin Santos (44,46), de la République dominicaine, et Lalonde Gordon (44,52), de Trinité et Tobago.

James a non seulement créé l'histoire dans son pays, il s'est également offert un cadeau d'anniversaire prématuré, lui qui fêtera ses 20 ans le 1er septembre. Au passage, il a aussi inscrit un record national.

«Je suis tellement fier. Ce n'est pas seulement pour moi, c'est pour mon pays et mes entraîneurs», a déclaré James après sa course. «C'est beaucoup pour moi. Les gens de la Grenade vont être fiers. Rien ne peut décrire ce que je ressens en ce moment.»

L'épreuve s'est déroulée en l'absence du champion en titre LaShawn Merritt, des États-Unis, qui a dû se retirer de la course en raison d'une blessure à l'ischio-jambier gauche subie lors de la qualification de samedi.

La Grenade participe aux Jeux olympiques depuis 1984 à Los Angeles et a délégué, à Londres, la plus forte participation de son histoire avec dix athlètes, dont huit en athlétisme.

Dans une autre finale masculine, le Dominicain Felix Sanchez a raflé l'or du 400 mètres haies grâce à un temps de 47,63, soit 28 centièmes de seconde devant l'Américain Michael Tinsley.

Chez les dames, la championne du monde australienne Sally Pearson a rapidement établi le standard au 100 mètres haies féminin aux Jeux de Londres, lundi, en réalisant le meilleur temps de l'histoire olympique pour une course de premier tour de cette épreuve.

Pearson a enregistré un chrono de 12,57 secondes pour se qualifier pour les demi-finales, qui auront lieu mardi soir au Stade olympique. La championne olympique en titre Dawn Harper et sa compatriote américaine Lolo Jones ont aussi accédé aux demi-finales.

Au lancer du poids féminin, la Bélarusse Nadzeya Ostapchuk s'est classée première grâce à un tir de 21,36. Il s'agit de sa première médaille d'or en trois tentatives olympiques.

Au saut à la perche féminin, la Russe Yelena Isinbayeva a été détrônée, devant se contenter de la médaille de bronze. Sa performance de 4 m 70 l'a laissée cinq centimètres derrière l'Américaine Jennifer Suhr et la Cubaine Yarisley Silva. Surh a été décorée de l'or parce qu'elle a raté un saut de moins que Silva.

La Russie a pu se consoler avec Yuliya Zaripova, gagnante du 3000 mètres steeplechase en 9:06,72, soit environ 1,5 secondes devant Habiba Ghribi, de la Tunisie.

Gymnaste russe médaillée

En gymnastique, la Russie a récolté sa première médaille d'or de la discipline à Londres grâce à Aliya Mustafina, tandis que le Brésil et l'Australie obtenaient chacun leur deuxième d'or, après une disette de neuf jours dans les deux cas.

À peine 18 mois après avoir subi une sérieuse blessure à un genou, mettant en doute sa participation aux Jeux, Mustafina a dominé ses rivales aux barres asymétriques.

Avant la prestation de Mustafina, le Brésilien Arthur Zanetti avait procuré la toute première médaille d'or olympique de son pays en gymnastique, défaisant le Chinois Chen Yibing, favori de l'épreuve, aux anneaux.

Chen, champion olympique en titre, a subi seulement sa deuxième défaite en six ans.

Quant à l'Australie, elle a ajouté une deuxième médaille d'or grâce à Tom Slingsby lors de l'épreuve du Laser, en voile.

En cyclisme sur piste, le Britannique Jason Kenny a causé une certaine surprise en prenant la mesure du Français Grégory Baugé, champion du monde en titre, lors de l'épreuve de vitesse.

Le Royaume-Uni a ajouté une médaille d'or au sauts d'obstacles par équipes, en sports équestres, défaisant les Pays-Bas lors d'une ronde éliminatoire.

Mais les Britanniques ont vécu une grande déception avec l'élimination de Savannah Marshall, favorite du tournoi de boxe féminin chez les moins de 75 kg, aux mains de Marina Volnova, du Kazakhstan.

Par ailleurs, deux athlètes ont été disqualifiés pour dopage et exclus de leur délégation respective. Ce fut le cas du judoka américain Nicholas Delpoplo, qui a échoué un test antidopage au cannabis. Delpopolo avait terminé septième de la catégorie des 73 kilogrammes.

Plus tard lundi, ce fut au tour de l'Italien Alex Schwazer, champion olympique en titre du 50 km marche, de se voir montrer le chemin de la sortie.

De son côté, l'athlète algérien Taoufik Makhloufi a été plus fortuné. Exclu lundi des Jeux de Londres pour avoir intentionnellement cessé de courir lors des qualifications au 800 mètres masculin, il a remporté son appel et pourra prendre part à la finale du 1500m.

PLUS:pc