NOUVELLES

JO-2012/Volley - La Serbie passe à la trappe

06/08/2012 07:05 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

La Serbie, championne d'Europe en titre, qui a pris l'eau lundi face à la Russie (0-3), sera le grand absent mercredi des quarts de finale des jeux Olympiques.

Les Serbes ont fait pitié à voir lundi, balayés sur un score extrêmement sévère (25-15, 25-20, 25-17) par la Russie de Maxim Mikhaylov (18 points).

Orphelins de leur attaquant vedette, Ivan Miljkovic, qui a pris sa retraite en mars après plus de 14 années de bons et loyaux services, les Serbes ont été très loin du niveau affiché à Vienne en septembre, où ils avaient empoché leur deuxième titre européen, dix ans après le premier.

Ils n'auront remporté qu'une victoire sur la modeste Tunisie (3-1) et sont devancés pour la 4e place par l'Allemagne.

L'Italie, vice-championne d'Europe en titre, n'a pas été beaucoup plus méritante, puisqu'elle ne prend que la 4e place de l'autre groupe, avec trois victoires certes mais sur les nations les moins huppées.

A moins que les Italiens ne haussent très sensiblement leur niveau de jeu, leur quart de finale contre les Etats-Unis se présente comme une mission impossible.

Les Américains, tenants du titre, et malgré une équipe renouvelée de moitié par rapport à Pékin et des résultats moyens depuis, ont été les plus réguliers jusque-là.

Ils ont battu les triples champions du monde brésiliens et n'ont concédé qu'une courte défaite (2-3) contre la Russie.

Les Russes, 3e de leur poule, auront la tâche la plus compliquée contre la Pologne, tout récent vainqueur de la Ligue mondiale. Le Brésil devrait connaître moins de problèmes face à l'Argentine.

Auteur d'un parcours quasi sans faute, avec un simple accident de parcours contre l'Argentine (1-3), la Bulgarie, même privée de sa star Mateï Kaziyski, pour un différend avec la Fédération, paraît également supérieure à l'Allemagne.

cyb/jr

PLUS:afp