NOUVELLES

JO-2012/Foot messieurs - Demi-finales: Brésil et Mexique les mieux placés

06/08/2012 09:48 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

Le Brésil, venu à Londres pour réparer une erreur historique, et le Mexique semblent les mieux placés pour accéder mardi à la finale du tournoi de football messieurs des jeux Olympiques, mais une équipe asiatique pourrait atteindre ce niveau pour la première fois aux Jeux.

Le Brésil affronte la Corée du Sud à Manchester (18h45 GMT) tandis que le Mexique rencontre le Japon à Londres (16h00 GMT) dans un dernier carré privé pour la première fois de l'histoire des JO de toute représentant européen.

La sélection auriverde n'a jamais remporté l'or olympique alors qu'elle est la place forte du football mondial avec ses cinq Coupes du mondes et ses huit Copa America et compte sur l'édition 2012 pour mettre fin à cette incongruité.

"Nous devons faire avec cette pression depuis le début de la compétition et pour l'instant les joueurs s'en sortent bien", déclare le sélectionneur Mano Menezes, dont l'équipe a gagné ses quatre matches en marquant trois buts à chaque fois.

Pour les Sud-Coréens, qui ont sorti la Grande-Bretagne en quart de finale, la motivation d'assurer une médaille dépasse le simple cadre sportif. Un podium olympique changerait la vie des joueurs, car ils seraient alors probablement récompensé par une exemption des deux ans de service militaire obligatoire.

Si la Corée du Sud passe pour un invité surprise du dernier carré, il en va de même pour le Japon, vainqueur de l'Espagne en ouverture de tournoi.

Le Japon n'a plus figuré sur le podium olympique depuis les Jeux de Mexico il y a 44 ans (médaille de bronze), à l'époque de Kunishige Kamamoto, considéré comme le meilleur joueur de l'histoire de son pays. Les Nippons avaient alors brisé les espoirs du pays hôte, le Mexique, dans le match pour la 3e place.

C'est donc l'heure de la revanche pour les Aztèques, qui restent toutefois sur une défaite en match amical devant les Japonais juste avant les Jeux.

Depuis 1968, le Mexique n'a plus jamais eu l'occasion de monter sur le podium et une victoire mardi face à une équipe qui n'a toujours pas encaissé un but en quatre matches lui assurerait donc la première médaille de son histoire.

bpe/jr

PLUS:afp