NOUVELLES

JO-2012/Foot dames - Finale: revanche du Mondial entre USA et Japon

06/08/2012 05:47 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

La finale du tournoi de football féminin des jeux Olympiques sera une revanche de la finale du Mondial-2011 entre les Etats-Unis et le Japon, qui avait enlevé le titre mondial en Allemagne.

Les Etats-Unis se sont qualifiés au bout du suspense en battant le Canada 4 à 3 après prolongation (mi-temps: 0-1, temps réglementaire: 3-3) à Manchester. Peu avant, le Japon avait obtenu son billet en dominant la France (2-1) à Londres.

En finale de la Coupe du monde, organisée l'an dernier en Allemagne, les Japonaises avaient crée la surprise en battant les Américaines aux tirs au but (2-2 a.p.). La revanche aura lieu dans le cadre mythique de Wembley, à Londres.

La France affrontera le Canada jeudi à Coventry (centre de l'Angleterre) dans le match pour la médaille de bronze pour tenter de signer le meilleur résultat de l'histoire du football féminin français, devant sa 4e place du Mondial-2011.

Dans un match débridé, au cours duquel les Américaines, championnes olympiques en titre, ont été menées à trois reprises dans le temps réglementaire après trois buts de la capitaine canadienne Christine Sinclair, c'est Alex Morgan qui, de la tête, a offert la qualification aux Etats-Unis (123e minute).

L'Américaine Megan Rapinoe avait répondu aux deux premiers buts canadiens et Abby Wambach s'était chargée d'égaliser à 3-3 sur un penalty à la 80e minute pour clore une séquence de quatre buts marqués en seulement 13 minutes.

Wambach, qui a marqué pour la cinquième fois en cinq matches dans ces JO-2012, a eu le but de la victoire au bout du pied à la 85e minute mais n'a pu redresser un centre de Morgan. Elle a ensuite touché la barre transversale sur une tête à la 119e. Mais Morgan a pu libérer les Américaines quatre minutes plus tard.

Dans la première demi-finale, à Wembley, le Japon a fait preuve d'un réalisme froid pour battre la France, qui a offert leurs deux buts aux Nippones sur deux erreurs individuelles, puis a réduit le score avant de manquer deux minutes plus tard le penalty de l'égalisation malgré une domination territoriale incessante.

bpe/jr

PLUS:afp