NOUVELLES

JO-2012: L'Ukrainien Torokhtiy champion olympique d'haltérophilie en -105 kg

06/08/2012 03:40 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

L'Ukrainien Oleksiy Torokhtiy est devenu champion olympique d'haltérophilie en -105 kg, en soulevant un total de 412 kg, lundi à Londres.

Torokhtiy, en bronze lors des derniers Mondiaux, a devancé l'Iranien Navab Nasirshelal (argent, 411 kg) et le Polonais Bartlomiej Wojciech Bonk (bronze, 410 kg).

Le concours a été marqué par la défection de dernière minute pour des blessures au dos des deux favoris, le Russe Dmitriy Klokov, champion du monde 2005, et son compatriote Khadzhimurat Akkaev, champion du monde en titre.

Pour faire taire les rumeurs nés des retraits de Klokov et d'Akkaev, l'encadrement russe s'est présenté devant la presse pour expliquer les déboires de santé des deux champions.

Akkaev a subi une intervention pour une hernie discale début... août à Londres et n'a repris la marche que dimanche, tandis que Klokov était hors de forme après une intervention chirurgicale à un genou.

Avant le début des Jeux, le champion olympique 2008 et recordman du monde (436 kg), le Bélarusse Andrei Aramnau, avait lui aussi déclaré forfait, touché à une cuisse.

Torokhtiy, 26 ans, en a donc profité pour remporter ce concours très ouvert, disputé à des barres loin des meilleures marques.

L'Ukrainien a amélioré de deux kilos son record total personnel pour s'adjuger l'or. Il s'est détaché à son dernier essai à l'épaulé-jeté, réussissant 227 kg.

Navab Nasirshelal, vainqueur des Championnats d'Asie 2012, décroche de son côté sa première récompense planétaire, à 23 ans, après avoir terminé 5e des derniers Mondiaux à Paris.

Bonk, lui, n'avait que le bronze des derniers Championnats d'Europe et des Mondiaux 2010 comme références majeures.

Son compatriote Marcin Dolega, champion du monde 2006, 2009 et 2010, n'a réussi aucune des ses tentatives à l'arraché.

jmt/ep/jr

PLUS:afp