NOUVELLES

JO-2012 - Voile - La Chinoise Xu Lijia et l'Australien Slingsby en or

06/08/2012 01:37 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

La Chinoise Xu Lijia est devenue lundi à Weymouth (sud de l'Angleterre) la deuxième championne olympique de son pays en voile, dans la catégorie des Laser Radial, le "maître" australien Tom Slingsby s'imposant sans surprise en Laser Standard.

"J'ai fait du mieux que je pouvais aujourd'hui", a déclaré Xu Lijia, qui est originaire de Shanghai et fêtera ses 25 ans le 30 août. "Je suis fière d'avoir remporté l'or, spécialement parce que je suis en Grande-Bretagne, parce que la Grande-Bretagne et les pays européens sont bons (en voile) et que je veux ramener cette expérience en Chine".

"Ma famille n'est pas (à Weymouth) mais j'ai un gros club de supporters anglais, a ajouté la jeune femme, championne du monde de la série en 2006 et médaille de bronze à Pékin en 2008. Je les ai entendus m'encourager aujourd'hui".

Une autre Chinoise, Yin Jian, avait gagné une médaille d'or olympique en voile à Pékin, mais c'était en planche à voile RS:X, pas sur une embarcation "classique".

Slingsby, lui, est un habitué des récompenses au plus haut niveau en Laser Standard, un voilier dont la coque est similaire à celle du Radial mais qui est un peu plus toilé. Le Laser est souvent considéré comme le marche-pied obligé pour passer au Finn, roi des dériveurs en solitaire.

Vingt-deuxième aux JO-2008, âgé de 27 ans, l'Australien avait décroché en mai son 5e titre de champion du monde en Laser. Il avait été nommé marin de l'année 2010 par la Fédération internationale de voile (ISAF). Dans la +medal race+ de lundi, à laquelle ne participaient que les dix meilleurs, Slingsby a pris la neuvième place, se contentant de marquer le Chypriote Pavlos Kontides, son adversaire le plus dangereux.

Kontides, précisément, a écrit à 22 ans une petite page d'histoire, devenant le tout premier médaillé olympique de son pays. Le Suédois Rasmus Myrgren a pris la médaille de bronze, une protestation déposée contre lui ayant été rejetée par le jury international.

"Lorsque je vais rentrer à la maison (à Chypre), il y aura une énorme fête, a lancé Kontides, parce que c'est une formidable réussite pour mon pays, la toute première médaille olympique. Quand j'aurai la médaille autour de mon cou et que je serai au milieu de mes compatriotes, je réaliserai vraiment".

Les 49er disputaient pour leur part leurs 13e, 14e et 15e régates lundi. Mais sans même attendre la +medal race+ de mercredi, la paire australienne Nathan Outteridge/Iain Jensen est -avec 28 points d'avance sur les Néo-Zélandais Peter Burling/Blair Tuke- mathématiquement assurée du titre olympique... Et les Kiwis de la médaille d'argent.

Les 470 hommes couraient pour leur part lundi leurs 7e et 8e courses (sur 10) et la paire australienne Mathew Belcher/Malcom Page était en tête en fin de journée, un point devant les Britanniques Luke Patience/Stuart Bithell.

Mardi, les Elliott 6 m (quillard à trois équipières utilisé pour le match racing féminin) se rencontreront pour les quarts de finale. L'Australie, qui a fini en tête des phases qualificatives, rencontrera les Pays-Bas, la Finlande sera opposée aux Etats-Unis, l'Espagne à la France et la Grande-Bretagne à la Russie.

heg/jmt

PLUS:afp