NOUVELLES

JO-2012 - Saut d'obstacles par équipes: Les nerfs étaient britanniques

06/08/2012 01:29 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

Les cavaliers britanniques ont eu les nerfs plus solides que leurs concurrents néerlandais pour s'imposer au terme d'un barrage haletant et remporter le titre olympique de saut d'obstacles par équipes, lundi au parc royal de Greenwich à Londres.

La foule, électrisée par l'enjeu et le suspense, n'a pas été étrangère au succès des cavaliers locaux véritablement portés par leur public.

Arrivés en tête à égalité avec 8 points après l'épreuve régulière, Grande-Bretagne et Pays-Bas étaient poussés aux play-offs alors que l'Arabie Saoudite était déjà en possession de la médaille de bronze.

Nick Skelton (Big Star), le plus en vue des Britanniques, entamait par un sans-faute. Jur Vrieling lui répondait du tac au tac sur Bubalu. Ben Maher (Tripple X) rééditait le parcours impeccable de son coéquipier Skelton.

Coup sur coup, les Hollandais Maikel van der Vvleuten (Tamino) et Gerco Schroder (London) accrochaient alors troix barres à eux deux. Scott Brash côté anglais touchait une fois également.

Ses coéquipiers menant au score, il suffisait à Peter Charles, le quatrième et dernier Britannique, de réussir un sans-faute pour faire triompher les siens et rendre le passage du dernier Néerlandais inutile.

Charles, longtemps en délicatesse avec ses sélectionneurs, a rempli sa mission devant un public en liesse.

"Ca m'a pris 54 ans pour faire ça. Et c'est incroyable que ça arrive ici!", s'enthousiasmait Nick Skelton, auteur d'un parcours sans faute sur les trois jours cumulés, avant de rendre hommage à "Pete" (Charles), le moins bon des cavaliers britanniques sur les deux premiers tours et pourtant décisif lundi.

Ce titre est le deuxième par équipes des Britanniques, 60 ans après leur victoire d'Helsinki (1952).

Les Néerlandais, qui avaient, eux, l'ambition de rééditer leur exploit de Barcelone-1992 ont eu un destin inverse, leur deux meilleurs cavaliers des premiers jours, van der Vleuten et Houtzager, ayant péché en barrages.

Dimanche, la première manche de l'épreuve par équipes avait fait des victimes de marque, notamment l'Allemagne et la France.

cha/jmt

PLUS:afp