NOUVELLES

JO-2012 - Jeux vus d'ailleurs - Bolt fait exploser Sherwood "très" Content

06/08/2012 06:10 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

La petite ville de Sherwood Content a accueilli l'arrivée du 100 m olympique dimanche d'une explosion de joie célébrant le titre de l'enfant du pays: Usain Bolt

"Je suis au sommet du monde !", hurle Lillian Bolt-Smith, la tante de "La Foudre", sitôt la ligne franchie du côté du stade olympique de Londres.

La petite communauté agricole de la paroisse de Trelawny, dans le nord de l'île, exulte alors que Bolt fait son tour d'honneur. La ville aux couleurs jaune, noire et verte du pays, danse et fête, entraînée par les membres de la famille Bolt.

Joseph Kerr ne peut retenir son "exaltation et (sa) joie" et se dit "pas vraiment surpris" par le chrono (9.63) -deuxième temps de l'histoire- lui qui avait prédit un temps dans les 9 secondes 6/10.

"Usain est au-dessus des autres et il a une capacité à accélérer qui le place à part", ajoute Kerr depuis un bar de la ville.

La victoire de l'enfant chéri a aussi un petit goût de revanche, alors que sa suprématie avait été titillée par un autre Jamaïcain, Yohan Blake, deuxième de la finale en 9 sec 75/100.

"Je savais que Bolt était l'homme à battre", assure, triomphal, un autre client du bar, en sirotant un petit verre de rhum en plein milieu de l'après-midi.

La fête s'est transformée en parade impromptue de voitures serpentant des collines de Sherwood Content vers la côte, à une quinzaine de kilomètres.

"L'heure de Bolt a de nouveau sonné. On a encore l'homme le plus rapide du monde", hurle un homme alors que le convoi s'éparpille dans le port de Falmouth.

Dans la paroisse voisine de Saint-James, située à une cinquantaine de kilomètres de Sherwood Content, la famille de Blake a aussi célébré la médaille d'argent du jeune homme de 22 ans, signe que la Jamaïque est solidement implantée au sommet du sprint mondial.

"Je suis très fier de lui, affirme son père, Shirley Blake. Il nous a fait du bien, il a fait du bien à la Jamaïque. C'est une grande réussite car il s'agit de ses premiers jeux Olympiques."

Un petit groupe, comprenant aussi des amis, s'était rassemblé pour assister à l'évènément dimanche dans la résidence familiale de Bogue Hill. Quelques minutes avant la course, la soeur de Yohan Blake avait confié être "un peu nerveuse" de voir son frère s'aligner sur la distance-reine de l'athlétisme.

"Il y a beaucoup de bons athlètes dans cette course, mais j'ai prié et j'espère que Dieu va répondre à ma prière", avait-elle dit. Le reste de l'assistance eut à peine eu le temps de s'égosiller "Allez Yohan, Allez Yohan" que les sprinteurs coupaient la ligne d'arrivée.

Pas de déception à voir leur héros ne terminer "que" deuxième, à quelques centièmes de Bolt, mais plutôt de l'espoir. Celui de voir Blake continuer à progresser et peut-être même s'adjuger l'or avant de revenir de Londres.

"Je pense qu'il va remporter le titre sur 200 m. Ce sera sa course", assène son père.

str-dc/jmt/ep

PLUS:afp