NOUVELLES

JO-2012 - Dana Zatopkova, Mme Zatopek, se souvient des JO de Londres 1948

06/08/2012 08:19 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

Dana Zatopkova, gloire de l'athlétisme tchèque et veuve d'Emil Zatopek, "la locomotive", se souvient avec émotion des JO de Londres de 1948, les deuxièmes JO de la capitale britannique, qui allaient lancer la carrière sportive d'un couple aux cinq médailles d'or.

"C'est à Londres que j'ai vécu un véritable coup de foudre pour le mouvement olympique", a confié à la presse sportive praguoise Mme Zatopkova, 90 ans le mois prochain, au sujet de son long engagement au sein du Comité olympique national tchécoslovaque, après sa carrière d'athlète.

"Les jeux Olympiques sont une belle manifestation, purement humaine. Peu importe que l'on soit blanc ou noir, l'essentiel c'est que les gens peuvent se rencontrer pour faire fleurir leur amitié", a insisté la championne olympique de javelot 1952.

Venue à Londres sous son nom de jeune fille, Ingrova, elle se classe 7e. L'élu de son coeur, né comme elle le 19 septembre 1922, remporte, lui, le 10.000 m et l'argent sur 5.000 m.

"Les Jeux de Londres ont beaucoup influencé toute ma vie. J'étais une fille ordinaire de Moravie et tout à coup j'ai pu voir tant de beautés, Big Ben, le Palais de Buckingham, l'Abbaye Westminster. C'était comme un conte de fées...", se souvient-elle.

Dana Ingrova opte relativement tard pour sa discipline de prédilection, après s'être adonnée pendant de longues années au... handball.

"Un an avant les Jeux de Londres, j'habitais à l'occasion d'un stage avec une jeune athlète qui détenait alors le record tchécoslovaque de javelot, 34 mètres. Elle m'a persuadée d'essayer et je l'ai battue", a-t-elle raconté.

Dana réalise au dernier moment les minimas de 40 m pour pouvoir s'asseoir, le coeur battant, dans un avion Dakota qui amène les meilleurs sportifs tchécoslovaques vers la capitale du Royaume-Uni. L'homme de sa vie est à ses côtés.

Après les Jeux, l'échange des alliances entre Dana Ingrova et Emil Zatopek scelle la naissance du couple sportif le plus célèbre du pays. Son palmarès compte pas moins de sept médailles olympiques, dont cinq en or.

C'est en juillet 1952 à Helsinki que les époux Dana et Emil Zatopek entrent définitivement dans la légende olympique.

En sept jours, Emil remporte les titres des 10.000 m, 5.000 m et du marathon. Quelques minutes après son triomphe au 5.000 m, Dana l'imite avec sa victoire au javelot.

"Emil était déjà une vedette et je pense qu'il y avait dans le public assez peu de monde qui savait qu'il y avait aussi son épouse", sourit celle qui fut à l'époque numéro 4 au classement mondial.

Emil était en train de descendre du podium après sa victoire au 5.000 m et au même moment les organisateurs appelaient Dana et les autres concurrentes pour le concours de javelot.

"On s'est croisé très brièvement à la sortie des vestiaires. Je lui ai piqué sa médaille d'or et je l'ai mise dans mon sac, pour porte-bonheur. Dopée par son succès, j'ai amélioré à mon premier essai le record olympique et j'ai aussi gagné", raconte-t-elle comme si c'était hier.

"Mon coeur appartient au javelot", explique celle dont la carrière s'est arrêtée avec la médaille d'argent aux JO-1960 à Rome, pour ensuite devenir entraîneur et intégrer le comité olympique tchécoslovaque.

jma/ea/ol/jmt

PLUS:afp