NOUVELLES

General Motors envisage de déprécier sa part dans Peugeot S.A.

06/08/2012 01:25 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

Le numéro un américain de l'automobile General Motors (GM) envisage de déprécier la valeur de sa part dans le constructeur européen PSA, dont il détient 7% de l'actionnariat.

Dans un document remis à la Commission américaine des échanges boursiers (SEC) ce week-end, GM souligne qu'au "30 juin, la valeur affichée de (son) investissement dans Peugeot S.A. (PSA) excédait sa valeur de marché (fair value)".

"Les prix des actions des constructeurs automobiles comparables subissent également une forte volatilité à cause de la crise de la dette de la zone euro et de son effet sur les ventes automobiles de la zone, et d'incertitudes sur les futures ventes" de PSA, ajoute le document.

Après évaluation en interne, GM a estimé que la "perte de valeur" de sa part dans le constructeur français est "temporaire" et due à "l'incertitude économique récente".

Toutefois, "si les conditions de marché ne s'améliorent pas à court terme, nous pourrions en conclure que la perte de valeur est plus que temporaire, ce qui se traduirait par une charge de dépréciation", précise le constructeur.

"Nous avons la possibilité et l'intention de détenir cet investissement jusqu'à ce que sa valeur de marché se reprenne", conclut-il.

GM a acquis 7% du capital du français fin mars, devenant son deuxième actionnaire derrière la famille Peugeot (25,2% du capital et 37,9% des droits de vote).

PSA et GM, qui souffrent tous deux en Europe, ont annoncé fin février leur rapprochement.

ved/ppa/sat/sam

PLUS:afp