NOUVELLES

Fusillade d'Oak Creek: pas de nouvelles mesures pour le contrôle des armes (Maison Blanche)

06/08/2012 02:21 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

La Maison Blanche a qualifié lundi "d'horrible" la fusillade meurtrière de dimanche dans un temple sikh du Wisconsin (nord) mais estimé que ce massacre n'allait pas pousser l'administration à prendre de nouvelles mesures pour le contrôle des armes.

Le porte-parole de Barack Obama, Jay Carney, a rappelé que la position du président en la matière restait de s'assurer que ceux qui ne sont pas autorisés à porter des armes ne puissent pas s'en procurer, tout en garantissant aux autres Américains le droit inscrit dans la constitution à posséder des armes.

"Le président a été très clair sur ce point: il est en faveur de mesures de bon sens qui protègent le droit très important des citoyens américains inscrit dans le deuxième amendement (de la constitution, ndlr), mais qui rendent aussi de plus en plus difficile de se procurer des armes pour ceux qui ne devraient pas en posséder d'après la loi", a déclaré M. Carney.

Le porte-parole a pointé du doigt le Congrès, dominé par les républicains, l'accusant de ne pas agir suffisamment en ce sens. Il a par ailleurs ajouté que M. Obama défendrait toute nouvelle interdiction concernant les fusils d'assaut et étudierait tout projet de loi sur le contrôle des armes mis sur la table.

"Il ne fait pas de doute qu'il y a eu des réticences au Congrès à agir sur ces questions", a relevé M. Carney, ajoutant: "Est-ce que cela va être encore le cas à l'avenir? Nous ne pouvons pas le prédire".

Le porte-parole a réitéré les propos de M. Obama de dimanche sur la fusillade meurtrière du Wisconsin, soulignant qu'il s'agissait d'un acte "horrible et affligeant".

Mais M. Carney a précisé que la violence avait lieu tous les jours dans la rue aux Etats-Unis et que cela nécessitait une approche allant au-delà de la seule question du contrôle des armes à feu.

col/sam/bdx

PLUS:afp