NOUVELLES

Fusillade d'Oak Creek : le tireur était un néo-nazi, membre d'un groupe rock (institut)

06/08/2012 12:39 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

L'auteur présumé de la fusillade dans un temple sikh du Wisconsin (nord des Etats-Unis) dimanche était un "néo-nazi exaspéré" qui avait fondé un groupe de rock exaltant la suprématie blanche, a indiqué lundi un institut réputé de lutte contre le racisme.

Le tireur présumé, Wade Michael Page, qui avait également servi dans l'armée dans les années 1990, était un "néo-nazi exaspéré qui avait dirigé un groupe raciste exaltant le pouvoir blanc", affirme le Southern Poverty Law Center (SPLC).

L'homme avait fondé en 2005 un groupe nommé "End Apathy" ("En finir avec l'apathie") avec lequel il se produisait dans des festivals et il faisait partie de la scène musicale exaltant la suprématie blanche depuis 2000.

Le site de l'institut publie une photo du tireur présumé en concert, crâne rasé et tee-shirt sans manches découvrant de nombreux tatouages à l'aspect gothique, avec des croix celtiques.

Le groupe avait également une page sur myspace.com où des photos montrent ses trois membres, tous abondamment tatoués et jouant quelquefois sous un drapeau visible seulement en partie mais ressemblant à un drapeau nazi ou portant des dessins d'aigle et de croix celtiques.

Le SPLC retranscrit aussi une interview donnée par le tireur présumé en 2010 à un site d'édition musicale néo-nazie dans lequel il explique le nom de son groupe par l'envie de "trouver comment en finir avec l'apathie des gens".

L'homme qui s'exprime surtout sur ses influences musicales et un peu sur sa vie --il est originaire du Colorado et a parcouru le pays en moto de festival en festival-- évoque une "société malade" et "la vie humaine dégradée par la soumission à la tyrannie et l'hypocrisie".

Le Pentagone a annoncé lundi que Wade Michael Page avait servi dans l'armée américaine comme spécialiste de la guerre psychologique de 1992 à 1998 comme soldat de première classe.

Il est soupçonné d'avoir tué six personnes dans un temple sikh d'Oak Creek, dans la banlieue de Milwaukee, avant d'être abattu par la police, 15 jours à peine après la fusillade survenue lors de la première de Batman dans un cinéma d'Aurora, dans le Colorado (ouest), au cours de laquelle James Holmes, 24 ans, avait tué 12 personnes.

ff/mdm

PLUS:afp