NOUVELLES

Enbridge obtient de Washington l'autorisation de redémarrer un pipeline

06/08/2012 04:49 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

CALGARY - Enbridge (TSX:ENB) a annoncé lundi avoir obtenu du gouvernement américain l'autorisation de redémarrer, ce mardi, une canalisation qui avait été fermée le 27 juillet, à la suite d'une fuite de plus de 1200 barils de pétrole brut dans un champ du Wisconsin.

Le producteur de pétrole et de gaz naturel de Calgary a indiqué avoir obtenu de la Pipeline Hazardous Material Safety Administration (PHMSA) le feu vert afin de reprendre l'exploitation de la canalisation 14.

La section d'une longueur de 750 kilomètres fait partie du réseau Lakehead, de 3000 kilomètres de long, du géant canadien de la distribution d'énergie, qui permet l'acheminement de liquides dangereux du Dakota du Nord jusqu'à Chicago, avec un tronçon allant jusqu'à Buffalo, dans l'État de New York.

Le secrétaire américain aux Transports, Ray LaHood, a affirmé que «les collectivités à travers le pays méritent de savoir que les pipelines qui courent sous leurs maisons, leurs rues et leurs entreprises sont sûrs», ajoutant que c'était pourquoi Enbridge avait dû fournir un plan complet en matière de sécurité.

M. LaHood a dit avoir l'intention de tenir des réunions hebdomadaires avec son équipe afin de vérifier si l'entreprise canadienne s'assurait de la sûreté de la canalisation du réseau Lakehead.

Lorraine Little, porte-parole d'Enbridge, a de son côté affirmé que la sécurité des gens vivant et travaillant le long des pipelines de l'entreprise était prioritaire pour celle-ci, au même titre que la protection de l'environnement.

Mme Little a ajouté que la société pétrolière entendait continuer de travailler avec la PHMSA afin de s'assurer que le redémarrage de la canalisation se ferait en sécurité.

PLUS:pc