NOUVELLES

Côte d'Ivoire: tirs entendus vers un camp militaire d'Abidjan (habitants)

06/08/2012 03:35 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

Des tirs nourris ont été entendus tôt lundi à proximité d'un camp militaire d'Abidjan, ont déclaré plusieurs habitants à l'AFP, sans pouvoir en préciser l'origine.

"Vers 4H00 du matin (locales et GMT), j'ai commencé à entendre des tirs de pistolet, et ensuite de kalachnikov" vers le camp d'Akouédo, dans le quartier de Cocody (nord), a raconté une habitante du secteur, ajoutant que les tirs ont cessé vers 6H00.

Il y a eu "des échanges de tirs nourris, les tirs étaient très forts", a indiqué un autre résident.

Une source militaire a confirmé ces tirs, sans pouvoir dans l'immédiat en préciser l'origine: "on ne sait pas de quoi il s'agit", a-t-elle affirmé.

"On a peur, tout le monde est enfermé chez soi", a témoigné un habitant.

Ces tirs surviennent au lendemain de la mort de cinq militaires des Forces républicaines (FRCI) tués dans l'attaque d'un commissariat et d'un poste de contrôle de l'armée par des hommes lourdement armés à Yopougon, quartier ouest d'Abidjan.

L'insécurité a reculé dans le pays depuis la fin de la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011 ayant fait 3.000 morts, mais la circulation d'armes en tous genres, des ex-combattants mécontents de leur sort et des tensions ethniques toujours vives, en particulier dans l'Ouest, nourrissent des incidents parfois meurtriers.

bur-tmo/ej

PLUS:afp