NOUVELLES

Au moins six hommes tués dans l'attaque d'un camp militaire à Abidjan (AFP)

06/08/2012 07:01 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

Au moins six hommes en treillis ont été tués durant l'attaque menée tôt lundi matin par des assaillants non identifiés contre un camp militaire d'Abidjan, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Quatre corps étaient visibles par terre dans un bâtiment à l'entrée du camp d'Akouédo (nord d'Abidjan), dont la porte avait été défoncée. Du sang avait été projeté sur le sol et les murs. A un poste de garde et à une sortie deux autres corps gisaient au sol, a-t-on constaté. Tous étaient vêtus de treillis.

La situation était calme aux abords du camp, où la circulation avait repris.

Le camp, situé dans le quartier de Cocody, a été le théâtre d'échange de tirs nourris d'armes automatiques et de kalachnikov entre 03H00-04H00 et 06H00 du matin (locales et GMT), avaient indiqué plus tôt des résidents interrogés par l'AFP.

Aucune information n'était dans l'immédiat disponible sur l'identité des assaillants, ni sur un éventuel lien avec la mort de cinq militaires dimanche, tués dans l'attaque d'un commissariat et d'un poste de contrôle de l'armée par des hommes lourdement armés à Yopougon, quartier ouest de la capitale économique ivoirienne.

ql-is-tmo/jms

PLUS:afp