NOUVELLES

Alzheimer: Pfizer et Johnson & Johnson annulent les études sur le Bapineuzumab

06/08/2012 07:42 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Pfizer et Johnson & Johnson ont annoncé lundi qu'elles mettaient un terme à l'exploitation d'un médicament pourtant prometteur pour traiter l'alzheimer après l'échec de la dernière phase des essais cliniques.

Les deux entreprises pharmaceutiques espéraient que le Bapineuzumab ralentirait le déclin des patients sur le plan intellectuel et physique. Le médicament a toutefois produit des résultats similaires aux placebos au cours de deux essais de l'ultime phase des recherches menés auprès de personnes souffrant d'alzheimer léger ou modéré.

Le Bapineuzumab a été créé pour prévenir la création de plaques dans le cerveau, l'une des causes de la maladie. Les traitements existants ne peuvent que temporairement soulager les symptômes de l'alzheimer, qui comprennent des pertes de mémoire, de la confusion et de l'agressivité.

Johnson & Johnson avait misé gros sur ce médicament en 2009, acceptant de consacrer une somme initiale de 1,5 milliard $ aux recherches.

Les deux compagnies avaient révélé le 23 juillet que le Bapineuzumab n'avait pas réussi le test de la dernière phase.

Toutes les autres études portant sur le médicament ont été annulées. Johnson & Jonhson a indiqué qu'elle aurait des frais de 300 à 400 millions $ pour le troisième trimestre.

La firme irlandaise Elan, qui avait accordé une licence à Johnson & Johnson pour le Bapineuzumab en 2009, a quant à elle annoncé des frais de 117,3 millions $.

Dans le monde, environ 35 millions de personnes sont atteintes de démence et l'alzheimer en est la forme la plus commune.

PLUS:pc