NOUVELLES

Usain Bolt garde son emprise sur le 100m, Andy Murray renverse Federer

05/08/2012 11:54 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - La neuvième journée de compétition des Jeux de Londres a permis de consacrer, une fois de plus, le roi de la vitesse chez les hommes, deux dynasties chinoises et un nouveau monarque du simple masculin de tennis.

Dans une finale toujours aussi attendue, dimanche soir, le Jamaïcain Usain Bolt a défendu avec succès sa médaille d'or acquise aux Jeux de Pékin, négociant le 100 mètres masculin en 9,63, un record olympique.

À compter de la mi-parcours, Bolt s'est détaché de ses principaux rivaux et a devancé son compatriote Yohan Blake par 12 centièmes de seconde. L'Américain Justin Gatlin a franchi la ligne d'arrivée en 9,79, un tout petit centième de seconde devant son compatriote Tyson Gay. Ryan Bailey, un autre Américain, a terminé au cinquième rang, en 9,88.

Bolt est le deuxième homme à défendre avec succès son titre olympique au 100m après Carl Lewis en 1988.

Les États-Unis ont remporté une première médaille d'or en athlétisme quand Sanya Richards-Ross a résisté aux assauts de la championne en titre Christine Ohuruogo lors de la finale au 400m féminin.

Au triple saut chez les dames, Olga Rypakova, du Kazakhstan, a gagné l'or, grâce à un bond de 14,98 mètres lors de son troisième de six essais. Au lancer du marteau, le Hongrois Krisztian Pars s'est couvert d'or grâce à un lancer de 80,59 mètres.

En début de journée, l'Éthiopienne Tiki Gelana a retenu ses deux plus proches rivales jusqu'au fil d'arrivée pour remporter le marathon féminin en deux heures, 23 minutes et sept secondes, un record olympique. Elle a devancé la Kényane Priscah Jeptoo par cinq secondes. La Russe Tatyana Petrova Arkhipova a complété le podium.

En en fin de journée, le Kényan Ezekiel Kemboi a enlevé l'or du 3000 mètres steeplechase, en 8:18,56, devant le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad et un autre Kényan, Abel Kiprop Mutai.

Par ailleurs, la Chine a confirmé sa main mise sur deux disciplines. Au plongeon, elle a mérité une cinquième médaille d'or en autant d'épreuves alors que Wu Minxia a facilement remporté l'épreuve du tremplin 3 mètres, presque 35 points devant sa coéquipière He Zi.

La Mexicaine Laura Sanchez Soto s'est classée troisième, elle-même presque 17 points derrière la deuxième position.

Et en badminton, la Chine a complété un balayage des cinq médailles d'or disponibles, le premier de l'histoire des Jeux dans cette discipline, grâce aux victoires de Lin Dan, en simple masculin, et de Cai Yun et Fu Haifeng en double masculin.

Ces performances ont permis à la Chine de reprendre le premier rang au tableau des médailles. Les athlètes chinois comptent 61 médailles, dont 30 d'or. Les États-Unis suivent avec 60 médailles, dont 28 d'or. Les Britanniques occupent le troisième échelon, mais loin derrière avec 37 médailles, incluant 16 en or.

Impressionnant Murray

L'une de ces médailles d'or britanniques, dimanche, a été le résultat d'une spectaculaire performance d'Andy Murray. Sur le gazon du All England Club, l'Écossais a vengé sa douloureuse défaite aux mains de Roger Federer en finale de Wimbledon il y a un mois, signant un triomphe sans équivoque, 6-2, 6-1, 6-4 en moins de deux heures.

Impeccable dans toutes les phases du jeu, l'Écossais a brisé le service du Suisse cinq fois en dix tentatives, tout en résistant à neuf opportunités de bris. Il a mis fin au duel avec un point d'exclamation, signant son troisième as du match.

Le triomphe de Murray empêche donc Federer de mettre la main sur la pièce manquante à son tableau de chasse, lui qui compte 17 victoires en Grand Chelem et au moins une lors de chacun des quatre tournois majeurs. Federer ajoute néanmoins l'argent à sa médaille d'or du double masculin, gagnée avec Stanislas Wawrinka en 2008.

Candidat à un doublé, Murray a cependant dû se contenter de l'argent au double mixte. Lui et sa consoeur Laura Robson se sont inclinés aux mains des Bélarusses Victoria Azarenka et Max Mirnyi.

L'Argentin Juan Martin del Potro a pour sa part décroché la médaille de bronze en tennis masculin, après avoir surpris le Serbe Novak Djokovic (no 2) 7-5, 6-4.

Chez les dames, Serena et Venus Williams ont défendu avec succès leur titre acquis en double féminin aux Jeux de Pékin en 2008 en prenant la mesure des Tchèques Andrea Hlavackova et Lucie Hradecka 6-4, 6-4. Les Russes Maria Kirilenko et Nadia Petrova ont glané le bronze.

PLUS:pc