NOUVELLES

Jeux olympiques: Tiki Gelana signe un record au marathon féminin

05/08/2012 08:38 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT
AFP

LONDRES - L'Éthiopienne Tiki Gelana a établi un nouveau record olympique avec un temps de 2:23,07 au marathon féminin des Jeux de Londres, dimanche.

Gelana, qui est âgée de 24 ans, s'est éloignée d'un peloton de marathoniennes dans l'ultime kilomètre de cette épreuve qui en comptait 42,195. L'Éthiopienne est la nièce de Gezahegne Abera, le champion olympique du marathon de Sydney en 2000.

Le record précédent était de 2:23,14 et avait été réalisé par la Japonaise Naoko Takahashi lors des Jeux de Sydney en 2000. Gelana n'a toutefois pas battu le record mondial de 2:15,25 réussi par la Britannique Paula Radcliffe à Londres, en 2003.

La forte pluie, qui s'est abattue sur la première portion de l'épreuve, a repris tandis que Gelana croisait le fil d'arrivée.

Gelana n'a pas fait de cas des conditions exécrables tandis qu'elle franchissait la distance non sans difficulté, en route vers la victoire.

«J'aime courir sous la pluie. Je fais cela depuis que je suis une petite fille, a confié Gelana. J'ai glissé en milieu de parcours et mon coude est encore endolori. Mais je ne ressentais aucune douleur durant la course.»

La Kényane Priscah Jeptoo a pris le deuxième rang en vertu d'un chrono de 2:23,12, suivie de la Russe Tatyana Petrova Arkhipova (2:23,29). Cette dernière est une ancienne spécialiste du 3000 m steeple qui a terminé quatrième aux JO de Pékin et qui fut vice-championne du monde en 2007 sur la distance.

«Je ne voulais par les (ses coéquipières) laisser derrière, mais quand j'ai vu qu'elles ne suivaient plus je me suis dit 'Je dois continuer' parce que l'Éthiopienne et la Russe sont très fortes», a commenté Jeptoo.

La compatriote de Jeptoo, Mary Keitany, a terminé au pied du podium en 2:23,56. Elle était la favorite à l'aube de la compétition féminine.

«Je n'ai jamais couru sous ce genre de pluie, a déclaré Keitany, même pas à l'entraînement.»

Personne n'a pu rattraper Gelana, qui a confirmé son plus grand triomphe en carrière.

Si ces conditions étaient en réalité favorables à un marathon — pas trop chaud — quelques participantes ont néanmoins abandonné en cours de route.

La Russe Liliya Shobukhova — l'une des favorites pour l'emporter — a abdiqué à la mi-parcours en raison de douleurs à la jambe droite, tandis que la Britannique Mara Yamauchi quittait le pavé à huit kilomètres de la ligne de départ en raison d'un problème à un talon.

L'Ukrainienne Tetyana Filonyuk n'a parcouru que 100 mètres — soit à peine la distance qui sera franchie par Usain Bolt et compagnie en soirée au Stade olympique — avant de lancer la serviette. Aucune raison n'a été offerte aux journalistes.

Aucune Canadienne n'était inscrite à cette épreuve.

INOLTRE SU HUFFPOST

Résumé de la journée du 5 août
JO 2012: dix Canadiens à surveiller