Le président égyptien Mohamed Morsi a convoqué dimanche soir une réunion d'urgence avec le Conseil suprême des forces armées, après l'attaque qui a tué 15 gardes-frontière égyptiens près de la frontière avec Israël, a rapporté la télévision publique égyptienne.

"Le président Morsi convoque une réunion d'urgence avec le Conseil militaire après l'attaque dans le Sinaï", selon un bandeau de la télévision.

Le Conseil militaire est dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui, qui a été le chef d'Etat de facto de l'Egypte après la démission sous la pression de la rue de Hosni Moubarak en février 2011 jusqu'à l'investiture de M. Morsi fin juin dernier.

Quinze gardes-frontière égyptiens ont été tués dans l'attaque menée par des hommes armés contre un barrage situé dans le Sinaï, près de la frontière entre l'Egypte et Israël.

Le commando s'est ensuite emparé de deux blindés égyptiens et est parvenu à pénétrer avec l'un d'eux sur le territoire israélien près du poste-frontière de Kerem Shalom, avant d'être neutralisé.

La situation dans le Sinaï s'est détériorée après la révolte de début 2011 et est rendue encore plus délicate par la faible présence de l'armée, en raison de la démilitarisation de ce secteur conformément aux accords de paix israélo-égyptiens de 1979.