Le président américain Barack Obama et sa femme Michelle se sont dits dimanche "profondément attristés" par la nouvelle de la fusillade qui a fait au moins sept morts dans un temple sikh à Oak Creek (Wisconsin), au nord des Etats-Unis.

"Alors que nous pleurons cette perte subie dans un lieu de culte, nous nous rappelons aussi combien notre pays a été enrichi par les Sikhs, qui font partie de notre grande famille américaine", ont-ils déclaré dans un communiqué de la Maison Blanche.

Un tireur a ouvert le feu dimanche matin sur les fidèles d'un temple sikh de la petite ville d'Oak Creek, en banlieue de Milwaukee, au nord de Chicago. Un policier, touché par le tireur, l'a abattu après que ce dernier eut tué au moins six personnes.

"Michelle et moi ont été très attristés d'apprendre la tuerie qui a ôté tant de vies", dit le communiqué.

"Mon administration apportera tout soutien nécessaire aux responsables qui font face à cette tuerie tragique", poursuit M. Obama.

Après la fusillade qui avait frappé Aurora (Colorado) il y a un peu plus de deux semaines, le débat sur le contrôle des armes aux Etats-Unis avait refait surface, mais les candidats à la présidentielle, Barack Obama et son rival républicain Mitt Romney, avaient éludé cette question délicate.

Loading Slideshow...
  • La police surveille, la communauté se recueille

  • La police surveille, la communauté se recueille

  • La police surveille, la communauté se recueille

  • La police surveille, la communauté se recueille

  • L'endroit de la fusillade

  • La police surveille, la communauté se recueille

  • La police surveille, la communauté se recueille

  • La police surveille, la communauté se recueille

  • La police surveille, la communauté se recueille