NOUVELLES

Les tensions régionales poussent les prix du pétrole à la hausse (Koweït)

05/08/2012 04:23 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

Le ministre koweïtien du Pétrole Hani Hussein a estimé qu'un recul de la production iranienne combiné aux tensions régionales poussaient les prix du pétrole, dans une déclaration publiée dimanche.

"La production iranienne a baissé ce qui a contribué à la hausse des prix", a déclaré M. Hussein au quotidien Al-Watan, ajoutant que "les craintes suscitées par les tensions régionales" sont un autre facteur de cette hausse.

M. Hussein a estimé qu'en dépit des tensions régionales "les livraisons de pétrole se passent bien et il y a assez de production pour satisfaire à la demande sur le marché".

Un embargo pétrolier occidental est entré en vigueur contre l'Iran le 1er juillet, dans le cadre des sanctions liées au programme nucléaire controversé iranien.

L'Union européenne a décrété un embargo total sur l'achat mais aussi le transport de pétrole iranien, qui n'est plus garanti par les assureurs européens, qui couvrent 90% du trafic maritime pétrolier mondial.

Vendredi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a gagné 4,27 dollars par rapport à la clôture de jeudi, à 91,40 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour même échéance a terminé à 108,94 dollars, en hausse de 3,04 cents par rapport à la clôture de jeudi.

oh/mh/tp

PLUS:afp