NOUVELLES

JO-2012 - Voile - Le roi Ainslie s'impose dans ses eaux

05/08/2012 12:53 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

Le Britannique Ben Ainslie a remporté en Finn dimanche à Weymouth (sud de l'Angleterre) une quatrième médaille olympique, un titre que toute la Grande-Bretagne attendait, les Suédois Fredrik Loof et Max Salminen s'imposant en Star.

Une foule de plusieurs milliers de personnes, massées sur les hauteurs dominant le plan d'eau, a suivi ces deux premières +medal races+, des courses ne rassemblant que les dix meilleurs équipages et comptant double.

Les régates se sont déroulées avec un vent de force 3 mollissant à 2 sur la fin, sur une mer plate. Des conditions idéales et très différentes de celles, musclées, des derniers jours.

Immense favori, Ainslie, 35 ans, a donc remporté sa 4e médaille d'or (une en Laser, trois en Finn), rejoignant le légendaire Danois Pol Elvstrom, qui avait gagné quatre médailles d'or en voile entre 1948 et 1960.

Champion olympique en Finn en 2004, 2008 et maintenant 2012, "Beano" (son surnom) Ainslie avait aussi remporté six titres de champion du monde (le dernier en mai) en Finn et été nommé Marin de l'année 1998, 2002 et 2008 par la Fédération internationale de voile (ISAF).

Il avait aussi obtenu le titre de champion du monde de match racing en 2010.

Dimanche, Ainslie a abordé cette ultime régate avec un handicap de 2 points (28 contre 26) sur le Danois Hogh-Christensen et n'avait qu'un seul objectif pendant cette course où les points comptent double: marquer son adversaire à la culotte et terminer devant lui. Ce qu'il a fait avec brio, finissant 9e et le Danois 10e.

"Cette course a été l'une des plus dures nerveusement de ma vie, a ensuite raconté le Britannique. Mon objectif était de compliquer la vie de Jonas (Hogh-Christensen) au maximum".

"Ca ne pourra jamais être mieux que (ce que je viens de vivre) et je ne suis pas sûr de vouloir recommencer", a-t-il répondu à une question sur une éventuelle participation aux JO 2016.

"Ben est le meilleur marin des temps modernes", a sobrement résumé Hogh-Christensen.

En Star, les Britanniques Iain Percy et Andrew Simpson, champions olympiques en 2008 à Pékin, n'ont pas réussi à conserver leur titre dans leurs eaux. Ils ont décroché l'argent derrière les Suédois Fredrik Loof et Max Salminen, la paire brésilienne Robert Scheidt et Bruno Prada (2e à Pékin) arrachant le bronze.

Loof et Salminen ont bien profité du duel auquel se sont livrés Britanniques et Brésiliens, Percy et Simpson marquant parfaitement Scheidt et Prada, passant devant eux à chaque bouée... et laissant s'échapper le duo suédois vers la victoire de la manche et l'or olympique.

Les planchistes (RS:X) femmes et hommes ont pour leur part bouclé dimanche leurs phases de qualification avec leurs 9e et 10e régates.

L'Espagnole Marina Alabau Neira (24 pts) abordera les +medal races+, mardi, devant l'Israélienne Lee-L Korsiz et la Finlandaise Tuuli Petaja (38 toutes les deux).

Chez les hommes, le Néerlandais Dorian van Rijsselberge (13 pts) a fini premier des qualifications (13 pts), devant le Britannique Nick Dempsey (35) et l'Allemand Toni Wilhem (46).

Autre série à régater dimanche, le 470 féminin. La première course a été gagnée par les Britanniques Hannah Mills et Saskia Clark, la seconde par les Italiennes Giulia Conti et Giovanna Micol. Mills et Clark étaient en tête au général avec 18 pts, devant les Néo-Zélandaises Jo Aleh et Olivia Powrie (19).

Enfin, les 49er ont pour leur part couru leurs 12e et 13e courses (sur 15), toutes deux remportées par les Australiens Nathan Outteridge et Iain Jensen, largement en tête au classement général provisoire.

heg/el

PLUS:afp