NOUVELLES

JO-2012 - Le Jamaïcain Usain Bolt champion olympique du 100 m

05/08/2012 04:58 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

Le Jamaïcain Usain Bolt a conservé son titre de champion olympique du 100 m en remportant la finale en 9 sec 63, pour devenir le deuxième athlète de l'histoire à conserver son titre olympique sur la distance-reine après l'Américain Carl Lewis, dimanche à Londres.

Le Jamaïcain Yohan Blake, champion du monde 2011, a pris la 2e place en 9.75 devant l'Américain Justin Gatlin, 9.79 (vent: +1,5 m/s).

Bolt a réussi là le deuxième chrono de l'histoire du 100 m, à cinq centièmes de son record du monde (9.58) établi en finale des Mondiaux de Berlin-2009.

Le géant jamaïcain (1,95 pour 94 kg) a jailli des starting-blocks pour se porter en tête une fois la mi-course passée. Sa vitesse lui a alors permis de prendre nettement l'avantage sur ses adversaires.

"Je n'ai pas pris le meilleur des départs de ma carrière. Mon coach m'a dit avant la course: +ne te préoccupe pas du départ car là où tu es le meilleur, c'est sur la fin+", a déclaré Bolt au micro de la BBC.

"Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, quand les grands championnats sont là, je réponds présent", a-t-il ajouté, répondant ainsi à ceux qui mettaient en doute son état de forme.

La finale a également été marquée par la blessure du troisième Jamaïcain Asafa Powell fauché en pleine course et contraint de ralentir pour terminer 8e et dernier en 11.99.

Les sept autres finalistes ont couru sous les 10 secondes, avec l'Américain Tyson Gay échouant à 1 centième du podium (9.80), 4e.

Le désormais quadruple champion olympique (deux fois le 100 m, 200 m et relais 4x100 m) a ensuite entamé un tour d'honneur dans le Stade olympique, en compagnie de son partenaire d'entraînement Yohan Blake.

Le public, en transe, a alors scandé le prénom du Jamaïcain le plus célèbre au monde, qui lui même est apparu soulagé d'avoir réussi ce pour quoi il était venu chercher à Londres: devenir une légende.

Entre la demi-finale, où Bolt avait montré une incroyable aisance (9.87 en coupant son effort après 70 m) et le grand-rendez du dimanche soir deux heures après, les images de l'entraînement ont laissé filtrer un Bolt toujours aussi à l'aise devant les caméras, mais aussi très concentré sur son objectif.

Sur la ligne de départ, le Jamaïcain a évidemment renouvelé son "show", avec index en forme de pistolet, massage de crâne, mais il a attendu d'avoir scellé son succès pour reproduire son célèbre signe de l'Eclair.

fbr/jmt

PLUS:afp