NOUVELLES

JO-2012 - La surprise Andy Murray en attendant le 100 m

05/08/2012 12:33 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

L'Ecossais Andy Murray a créé une grosse surprise en offrant à la Grande-Bretagne la médaille d'or du tournoi de tennis, grâce à son succès sur le Suisse Roger Federer, quelques heures avant "LE" rendez-vous des JO, la finale du 100 m programmée à 21h50 locales (20h50 GMT).

Murray a pris sa revanche sur Federer (6-2, 6-1, 6-4), qui l'avait battu il y a un peu plus d'un mois sur le même court pour remporter son septième titre à Wimbledon et retrouver la place de N.1 mondial.

Mais Federer est passé une nouvelle fois à côté du seul titre qui manque à son immense palmarès, peuplé entre autres de 17 tournois du Grand Chelem.

La médaille de bronze est revenue à l'Argentin Juan Martin Del Potro, vainqueur surprise lui aussi du Serbe Novak Djokovic.

Les soeurs Serena et Venus Williams ont elles conservé leur titre du double dames, au détriment des Tchèques Andrea Hlavackova et Lucie Hradecka. Déjà sacrées chacune une fois en simple, et trois fois ensemble en double, Serena et Venus détiennent chacune quatre médailles d'or!

Au lendemain du "Golden saturday", où la Grande-Bretagne a conquis six titres, les Britanniques ont arraché une autre médaille d'or, en voile (Finn), où Ben Ainslie, 35 ans, a décroché un quatrième titre olympique (un en Laser, trois en Finn) et rejoint le légendaire Danois Pol Elvstrom (4 or entre 1948 et 1960).

Loin de la douceur et du pâle soleil baignant la cité balnéaire de Weymouth, la pluie a accompagné les concurrentes du marathon féminin, notamment en début et en fin d'épreuve, remportée par l'Ethiopienne Tiki Gelana en 2h 23 min 07 sec, devant la Kenyane Priscah Jeptoo (2h 23:12.) et la Russe Tatyana Petrova Arkhipova (2h 23:29.).

La course la plus longue précède de quelques heures l'effort le plus bref, et le plus attendu: la finale du 100 m, suivie par 80.000 personnes dans le Stade Olympique et plus d'un milliard de téléspectateurs dans le monde entier.

Trois fois champion olympique (100 m, 200 m, 4x100 m) à Pékin et détenteur du record du monde de la distance (9 sec 58 en 2009), Usain Bolt, icône planétaire, apparaît comme le favori logique.

Mais le Roi du 100 m vacille sur son trône depuis les Mondiaux-2011 à Daegu (Corée du Sud), où il fut disqualifié pour un faux départ en finale, laissant le titre à son compatriote Yohan Blake.

Depuis, l'élève, surnommé +La Bête+ eu égard aux charges de travail encaissées à l'entraînement, a légitimé sa couronne mondiale en dominant le maître il y a cinq semaines lors des sélections nationales à Kingston. Déjà en finale du 100 m, avec la meilleure prestation mondiale de la saison (9.75). Puis en finale du 200 m.

Le duel Bolt-Blake accapare tous les regards, mais d'autres semblent en mesure de s'imposer: leur compatriote Asafa Powell ainsi que les Américains Tyson Gay, Justin Gatlin champion olympique 2004, et Ryan Bailey, auteur du meilleurs temps en série (9 sec 88).

Avant ce grand rendez-vous en mondovision, les jeux Olympiques ont franchi une étape symbolique, en début d'après midi, lorsque la Russe Elena Savelyeva a remporté le premier combat de boxe féminin des JO.

pga/el

PLUS:afp