NOUVELLES

JO-2012 - Canoë-kayak: L'Allemagne et la Hongrie en première ligne

05/08/2012 06:25 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

L'Allemagne et la Hongrie, les deux nations les plus médaillées de l'histoire du canoë-kayak aux jeux Olympiques, sont les grands favoris des épreuves de Londres qui débutent lundi sur les eaux du bassin de Eton.

L'Allemagne vise pas moins de huit médailles pour conserver son rang de N.1 au classement des nations où elle avait devancé la Hongrie et le Belarus, quatre ans plus tôt à Pékin.

Les meilleures de chances glaner l'or reposent sur le céiste Sebastian Brendel (C1 1.000 m) et des kayakistes Tina Dietze/Franziska Weber (K2 500 m), qui feront également équipe avec Katrin Wagner-Augustin et Carolin Leonhardt pour défendre le titre du K4 500 m, conquis quatre ans plus tôt à Pékin.

Côté magyar, on mise notamment sur Attila Vajda (C1 1.000 m), qui n'a certes pas fait une saison 2012 impressionnante mais n'en reste pas moins le champion olympique et du monde en titre, ainsi que sur la paire de kayakiste Rudolf Dombi-Roland Kokeny, champions d'Europe du K2 1000.

La kayakiste italienne Josefa Idem se pose en phénomène de la discipline, voire des JO en général, puisqu'elle dispute à 47 ans ses 8es Jeux en en monoplace (K1) sur 500 m! Avec encore les capacités de rivaliser avec les meilleures mais avec peu d'espoir tout de même d'étoffer un palmarès riche de cinq médailles, dont l'or à Sydney et autant de titres mondiaux.

Londres décernera le premier titre olympique du 200 m, qui remplace le 500 m chez les messieurs et offre aux dames une épreuve supplémentaire, en kayak uniquement puisque le canoë reste une spécialité masculine.

sg/jr

PLUS:afp