NOUVELLES

Fusillade d'Oak Creek: la police parle d'un acte de "terrorisme intérieur"

05/08/2012 06:03 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

Les autorités considèrent la fusillade survenue dimanche dans un temple sikh à Oak Creek (Wisconsin, nord) et ayant fait sept morts dont le tireur, selon un bilan encore provisoire, comme étant "un acte de terrorisme intérieur".

Le chef de la police locale John Edwards a indiqué lors d'une conférence de presse que le tireur et six autres personnes avaient été tuées lors de l'attaque et que trois personnes, dont un officier de police, avaient été blessées.

"Nous considérons qu'il s'agit d'un acte de terrorisme intérieur et le FBI dispose des ressources nécessaires", a déclaré M. Edwards expliquant aux journalistes pourquoi la sûreté fédérale avait rejoint l'enquête.

Il a raconté que des officiers de police s'étaient rendus sur place après des appels d'urgence dimanche matin et qu'ils avaient aussitôt "vu une victime". "Un officier de police ayant 20 ans d'ancienneté a été attaqué et a reçu plusieurs balles. Nous croyons qu'il va s'en sortir", a-t-il dit.

"Un autre officier sur place a également été attaqué et il a riposté. L'individu impliqué dans cet échange est décédé", a poursuivi M. Edwards.

Il a précisé que le temple avait été évacué et que la police avait pu sécuriser les lieux.

Un tireur a ouvert le feu dimanche matin sur les fidèles d'un temple sikh de la petite ville d'Oak Creek, en banlieue de Milwaukee, au nord de Chicago. Un policier l'a abattu après que le tireur eut tué six personnes.

mso-dc/lb/lor

PLUS:afp