NOUVELLES

Clinton va se rendre en Turquie pour discuter du conflit en Syrie (officiel)

05/08/2012 05:11 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton va se rendre samedi prochain en Turquie pour y discuter du conflit en Syrie, a déclaré dimanche une porte-parole du département d'Etat.

"Mme Clinton va à Istanbul pour des consultations bilatérales avec le gouvernement turc sur la Syrie et pour couvrir d'autres questions d'actualité", a dit la porte-parole qui accompagne Mme Clinton dans sa tournée en Afrique.

Hillary Clinton, qui achève son périple africain le 10 août, a décidé d'y ajouter des étapes au Nigeria et au Bénin avant de gagner Istanbul, a ajouté la porte-parole.

Elle se rendra en Turquie alors que le conflit syrien s'intensifie sur le terrain et que toute solution diplomatique parait bloquée.

Le président des Etats-Unis Barack Obama et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan ont indiqué en début de semaine, lors d'une conversation téléphonique, qu'ils voulaient "accélérer la transition politique" en Syrie et le départ du président Bachar al-Assad.

Les deux dirigeants de pays alliés au sein de l'OTAN avaient évoqué "leur inquiétude grandissante vis-à-vis des attaques sans pitié du régime syrien contre son propre peuple, le plus récemment à Alep, et la situation humanitaire qui est en train de se détériorer dans toute la Syrie, par la faute des exactions du régime".

Alors que la Turquie a jusqu'ici accueilli quelque 44.000 Syriens fuyant les violences dans leur pays dans une dizaine de camps de réfugiés, M. Obama avait aussi rendu hommage à "la générosité des Turcs".

Par ailleurs vingt neuf généraux syriens déserteurs ont été accueillis jusqu'à présent sur le sol turc, selon une source une source diplomatique turque vendredi. Depuis le début du soulèvement contre le pouvoir du président Assad en mars 2011, des centaines de militaires syriens sont passés en Turquie et une Armée syrienne libre (ASL) s'est formée.

L'armée turque a organisé vendredi de nouvelles manoeuvres militaires le long de la frontière entre la Turquie et la Syrie, a indiqué vendredi l'agence de presse Anatolie.

Ces derniers déploiements interviennent alors que le Premier ministre Erdogan a accusé la semaine dernière le régime syrien d'avoir "confié" plusieurs zones du nord de la Syrie aux rebelles kurdes de Turquie, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), pour nuire aux intérêts turcs.

Ces exercices ont été considérés comme une démonstration de force à l'encontre de Damas, un ancien allié de la Turquie devenu son ennemi depuis que la répression de la contestation par le régime syrien est devenue de plus en plus sanglante, faisant quelque 20.000 morts depuis mars 2011, selon des groupes de défense des droits de l'homme.

Les relations entre Ankara et Damas se sont encore tendues davantage après qu'un avion de combat turc F-4 a été abattu par la Syrie le 22 juin au large de ses côtes.

nr/bur/ej/jlb

PLUS:afp