NOUVELLES

Cheval sautoir: une erreur de Maroney donne l'or à Izbasa; le Canada, 7e et 8e

05/08/2012 12:36 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Une rare erreur commise par la championne du monde de cheval sautoir et grande favorite, l'Américaine McKayla Maroney, a ouvert la porte à la Roumaine Sandra Izbasa, qui a su en profiter pour s'emparer de la médaille d'or, dimanche, en grande finale de l'épreuve.

Izbasa l'a emporté grâce à un score de 15,191.

Maroney (15,083) a dû se contenter de la médaille d'argent, celle de bronze allant à la Russe Maria Paseka (15,050).

Une victoire de la favorite aurait donné aux gymnastes américaines une troisième médaille d'or en autant d'épreuves à ces Jeux. Maroney l'avait emporté par près d'un demi-point aux derniers championnats du monde, la même marge qu'aux qualifications à Londres. Elle a d'ailleurs impressionné, mardi soir, lors de la finale par équipe, réussissant un saut presque parfait.

Après avoir été quasi impeccable, dimanche, à son premier exercice, Maroney a semblé atterrir sur l'arrière de ses talons lors du second exercice, avant de glisser et de se retrouver sur les fesses, l'air ahuri. L'Américaine, constante comme une horloge, tant en entraînement qu'en compétition, venait de voir l'or lui échapper.

Brittany Rogers de Coquitlam, en C.-B., s'est classée septième (14,483). Sa coéquipière Elsabeth Black, de Halifax, a hérité du huitième et dernier rang après s'être blessée à la cheville lors d'une réception ratée dès son premier exercice. Elle a tenté sa chance au deuxième mais n'a pu le compléter.

Plus tôt, dimanche, le gymnaste chinois Zou Kai a défendu avec succès son titre au sol. C'est sa cinquième médaille d'or olympique après celle remportée par équipe la semaine dernière, précédée de trois autres à Pékin il y a quatre ans. Il pourrait ajouter à sa récolte mardi, lorsqu'il défendra son titre à la barre fixe.

PLUS:pc