NOUVELLES

Bolt signe un chrono de 9,63 secondes et défend avec succès son titre au 100m

05/08/2012 05:17 EDT | Actualisé 05/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Après s'être détaché de ses adversaires grâce à ses grandes enjambées, Usain Bolt a franchi la ligne d'arrivée et a agité son index de la main droite.

Oui, il est toujours le no 1 au 100 mètres. Peut-être pas meilleur que jamais, mais Bolt est certainement de retour au sommet.

Environ sixième sur huit à mi-chemin de la finale de dimanche, Bolt a comblé le retard et a dominé sur le reste de la distance pour ainsi rallier l'arrivée en 9,63 secondes, un record olympique. Il est aussi devenu le deuxième homme après Carl Lewis en 1988 à défendre avec succès son titre lors de l'épreuve la plus prestigieuse des Jeux d'été.

«Mon entraîneur m'a dit d'arrêter de m'inquiéter avec mes départs et de me concentrer sur la fin, car c'est là que je suis à mon meilleur», a indiqué Bolt.

Toujours prêt à se donner en spectacle, le Jamaïcain a continué à courir et a effectué un tour d'honneur, tapant les mains des spectateurs dans la première rangée, embrassant la piste et effectuant même un saut périlleux. Pendant ce temps, la foule scandait son nom: «Usain! Usain! Usain!»

Le partenaire d'entraînement de Bolt et son compatriote jamaïcain et champion du monde en titre Yohan Blake a gagné l'argent grâce à un chrono de 9,75. L'Américain Justin Gatlin, champion aux Jeux d'Athènes en 2004, a complété le podium avec un temps de 9,79. Tous les coureurs en finale ont signé des temps sous les 10 secondes sauf l'ancien détenteur du record du monde Asafa Powell, qui s'est blessé à l'aine.

«Il est l'homme le plus rapide au monde et j'ai une médaille d'argent, a noté Blake. Qu'est-ce que je pourrais demander de plus? C'est un honneur d'être l'homme le plus rapide au monde après Bolt.»

Il y a quatre ans, à Pékin, Bolt avait été électrisant, gagnant l'or avec des records mondiaux aux 100, 200 et relais 4x100m — ce qui n'avait jamais été accompli auparavant. Il avait ensuite battu sa marque de 9,69 au 100m, qu'il avait inscrite à Pékin même s'il avait un peu ralenti et qu'il s'était frappé la poitrine avec le poing, lors des mondiaux l'année suivante. Ce record de 9,58 tient toujours.

Cependant, l'homme le plus rapide de la planète connaissait des ennuis depuis. Il a d'abord été ennuyé par des blessures mineures au dos et aux jambes. En 2010, il avait été battu par Tyson Gay, l'Américain qui a terminé quatrième dimanche et qui était inconsolable après la course. Bolt avait ensuite été disqualifié aux mondiaux l'an dernier en raison d'un faux départ, créant une ouverture pour Blake. Puis, il s'était incliné contre Blake aux 100 et 200m lors des essais nationaux jamaïcains.

Bolt a cependant fait taire ses détracteurs à Londres.

Après avoir ralenti la cadence lors des demi-finales plus tôt dimanche, il a assailli les caméras pour répéter «Je suis de retour. Toute la journée, tous les jours».

Il est revenu sur la piste environ deux heures plus tard et l'a prouvé, enregistrant le deuxième temps le plus rapide de l'histoire au 100m.

Il était arrivé aux Olympiques en disant qu'il avait l'intention de devenir une «légende vivante».

S'il n'a pas déjà accompli ça, il n'en est pas loin.

PLUS:pc