NOUVELLES

WRC - Finlande: "Attaquer? Je n'arrive pas à m'en empêcher!" affirme Loeb

04/08/2012 03:13 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

Le Français Sébastien Loeb (Citröen), vainqueur pour la troisième fois du rallye de Finlande samedi, a reconnu en conférence de presse qu'il n'avait pas eu besoin de gagner ce week-end mais qu'il ne pouvait pas "s'empêcher d'attaquer".

Q: Vous avez abordé ce rallye jeudi avec 38 points d'avance sur votre coéquipier Mikko Hirvonen et 55 sur Petter Solberg (Ford) et pourtant vous n'avez rien lâché pendant 18 spéciales!

R: "Je n'avais pas besoin de gagner, mais je ne peux pas m'empêcher d'attaquer. Il est vrai que j'étais un peu partagé samedi midi entre l'obligation d'assurer ma position au Championnat du monde et ne pas abandonner la victoire à Mikko alors que j'avais neuf secondes d'avance après tous ces kilomètres parcourus. Finalement, après avoir été prudent dans le premier passage d'Ouninpohja, j'ai pu contrôler Mikko dans le deuxième et gagner avec six secondes de réserve."

Q: Six secondes sur plus de 300 km chronométrés, c'est bien peu non?

R: "Oui, mais lorsque les vitesses de passage sont si élevées, c'est difficile d'accroître la marge. Mikko ne semblait pas bien réveillé jeudi soir et j'en ai profité. D'ailleurs, l'écart enregistré en fin de cette première journée est le même que celui comptabilisé en fin de rallye. Tout devait se jouer depuis le début dans la dernière spéciale, la fameuse Ouninpohja, mais j'ai réussi à contrôler Mikko. Je savais que la bagarre irait jusqu'au bout car Citröen ne nous avait pas donné de consignes."

Q: Vous êtes le seul pilote latin à avoir gagné trois fois devant les Scandinaves ici. C'est une victoire particulière?

R: "Oui, ça me fait plaisir de battre les pilotes nordiques chez eux. Il est vrai que Mikko méritait aussi la victoire car il a fait un beau rallye. C'est ma victoire la plus accomplie ici. A l'occasion d'une course où j'ai été le plus à l'aise. Mon premier succès en 2008 était un peu à l'arraché comme l'an passé, mais cette année, le comportement de la voiture était parfait. Dès les essais, je me suis senti bien. Tout s'est passé pour le mieux."

syd/sk

PLUS:afp