NOUVELLES

Syrie: l'armement des rebelles aura de "graves conséquences" selon l'Iran

04/08/2012 05:23 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

La fourniture d'armes aux rebelles syriens aura "des conséquences très graves dans la région", a prévenu samedi le ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, dont le pays est le principal allié du régime de président Bachar al-Assad au Moyen-Orient.

"C'est très mauvais que des pays aient inondé la Syrie d'armes en équipant des groupes terroristes. Cela aura de très graves conséquences dans la région", a déclaré M. Vahidi, selon le site internet de la télévision d'Etat.

"L'ennemi veut créer un nouvel équilibre de pouvoir entre le régime sioniste (Israël) et des pays musulmans dans la région en écartant la Syrie du front de la résistance" à Israël, a-t-il estimé.

Téhéran et Damas accusent régulièrement les pays du Golfe, notamment l'Arabie saoudite et le Qatar, de financer et d'armer les insurgés en Syrie.

L'Iran et la Russie ont été pour leur part pointés du doigt par les Etats-Unis et les Européens pour avoir fourni des armes au régime, confronté depuis 16 mois à une révolte populaire.

"L'Iran n'a pas de forces armées en Syrie et le gouvernement syrien n'a pas fait une telle demande", a assuré le ministre iranien en mettant en garde contre l'envoi éventuel de troupes étrangères sur le sol syrien.

"La région ferait alors face à une crise majeure", a-t-il dit.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, plus de 20.000 personnes ont été tuées depuis mars 2011 en Syrie où les combats entre forces armées et insurgés sont quotidiens.

mod/rmb/sb/sbh

PLUS:afp