NOUVELLES

Obama salue l'accord sur le pétrole entre Soudan et Soudan du Sud

04/08/2012 12:13 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama a salué samedi l'accord sur le pétrole conclu entre le Soudan et le Soudan du Sud, qui met fin à un conflit qui empoisonnait les relations des deux pays depuis l'indépendance de Juba il y a un an.

"Cet accord ouvre la porte à une plus grande prospérité pour les peuples des deux pays", a déclaré M. Obama dans un communiqué de la Maison Blanche.

"Les dirigeants du Soudan et du Soudan du Sud méritent d'être félicités pour cet accord et pour avoir trouvé un compromis sur un sujet si important. J'applaudis les efforts de la communauté internationale qui s'est unie pour encourager et soutenir les parties dans la recherche d'une solution", ajoute le communiqué.

M. Obama a ajouté qu'il était particulièrement "reconnaissant" envers les efforts de l'Union africaine (UA) dirigée par l'ancien président sud-africain Thabo Mbeki, qui a assuré la médiation entre les deux pays.

Quelques heures après une visite à Juba de la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton, M. Mbeki a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi que les deux pays avaient trouvé une solution à leur différend pétrolier, une des raisons qui les avaient conduits au bord de la guerre au printemps.

"Les parties se sont mises d'accord sur les détails financiers concernant le pétrole, donc c'est fait," a-t-il dit.

Il avait aussi annoncé une reprise de la production pétrolière sud-soudanaise interrompue en janvier, sans préciser de calendrier.

Selon le Soudan du Sud, l'accord conclu à Addis Abeba (Ethiopie) prévoit que Juba paie à Khartoum 9,48 dollars par baril de pétrole exporté via le Soudan au cours des trois ans et demi à venir. Le Sud a en plus accepté de payer une somme forfaitaire de quelque trois milliards de dollars au Soudan, pour compenser ses pertes de revenu depuis la partition.

M. Mbeki a également annoncé un accord entre le Soudan, l'UA, l'ONU et la Ligue arabe sur l'accès humanitaire aux Etats soudanais du Kordofan-Sud et du Nil Bleu.

Le président américain a affirmé être "encouragé" par cet accord et appelé à sa "mise en place immédiate pour fournir une aide humanitaire aux personnes dans ces régions".

"J'encourage les parties à profiter de l'élan donné par ces avancées pour tenter de résoudre les conflits restants sur les frontières et les questions de sécurité", a dit M. Obama dans le communiqué, ajoutant que les Etats-Unis continueraient à soutenir les efforts en vue d'une "paix durable" entre les deux Soudans.

Dans un communiqué séparé, Hillary Clinton a "salué le courage des dirigeants de la République du Soudan du Sud dans la prise de cette décision".

"Il fallait en finir avec cette impasse, pour le bien du peuple du Soudan du Sud et ses aspirations à un avenir meilleur, face à d'autres défis à venir", a ajouté la secrétaire d'Etat américaine.

"Pour le Soudan également, cet accord offre le moyen de sortir de l'actuelle tension économique extrême. Si le Soudan s'engageait maintenant aussi vers une paix au Kordofan-Sud, au Nil Bleu et au Darfour, et respectait les droits de tous les citoyens, il offrirait de la même manière un avenir meilleur à son peuple", a-t-elle dit.

oh/ff/lor

PLUS:afp