Huffpost Canada Quebec

Lobbyisme: Legault minimise les accusations portées contre Gaétan Barrette

Publication: Mis à jour:
GAETAN BARRETTE
PC

QUÉBEC - Tout en promettant de resserrer l'encadrement du lobbyisme, François Legault minimise les accusations en la matière auxquelles fait face la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) pour des gestes commis alors qu'elle était dirigée par le candidat vedette de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Terrebonne, Gaétan Barrette.

Le mois prochain, la FMSQ, que dirigeait le Dr Barrette jusqu'à tout récemment, devra se défendre en cour d'avoir agi dans l'illégalité en omettant de s'inscrire au registre des lobbyistes alors qu'elle faisait pression sur le gouvernement pour obtenir l'adoption d'une loi favorisant les radiologistes.

La FMSQ rejette les accusations et conteste cette interprétation de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme. En conférence de presse à Québec, samedi, M. Legault a soutenu que le syndicat des médecins spécialistes avait une bonne cause.

«Je pense que tout le monde au Québec comprend qu'un syndicat, quand il négocie avec le gouvernement, ne fait pas du lobbying, a-t-il déclaré. Il défend les intérêts de ses membres.»

S'il est vrai que les syndicats n'ont pas besoin de s'inscrire au registre des lobbyistes pour négocier leurs conditions de travail avec le gouvernement, ils doivent le faire lorsqu'ils tentent d'influencer les titulaires de charges publiques sur d'autres questions.

C'est ainsi que la Confédération des syndicats nationaux (CSN), la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) et la Fédération des syndicats de l'enseignement (CSQ) sont toutes trois inscrites au registre.

Jeudi, François Legault avait donné une définition très étroite du lobbying lorsqu'une journaliste l'avait interrogé pour la première fois sur le sujet.

«Du lobbyisme, c'est quand quelqu'un rencontre un ministre pour essayer de faire donner un contrat aux petits amis du parti, avait-il lancé. Ce n'est pas de ça dont on parle. Le Dr Barrette représentait tous les spécialistes au Québec pour négocier leurs conditions de travail.»

Or, la poursuite intentée contre la FMSQ ne touche pas à ce dossier, mais à des démarches effectuées en vue d'obtenir des modifications législatives. Les pressions de la FMSQ et de l'Association des radiologistes du Québec ont mené à l'adoption, en 2008, d'une loi qui fait en sorte que seuls des radiologistes membres du Collège des médecins peuvent exploiter des cliniques d'imagerie.

Vendredi, Gaétan Barrette avait qualifié de «stupide» la poursuite dont la FMSQ fait l'objet. Il était allé jusqu'à comparer sa situation à celle du candidat péquiste dans Laval-des-Rapides, Léo Bureau-Blouin, ex-président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ). Cette dernière conteste devant les tribunaux la loi 78, laquelle restreint le droit de manifester, entre autres. Pourtant, M. Bureau-Blouin ne fait l'objet d'aucune accusation.

Jeudi, la CAQ a annoncé que si elle est portée au pouvoir, son premier projet de loi portera sur l'intégrité. Le texte interdirait aux entreprises d'effectuer du lobbyisme entre le moment de la publication d'un appel d'offres et celui de l'octroi du contrat.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les chefs en campagne
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Libre opinion - Confier le ministère de la Santé à un lobbyiste? | Le ...

Legault doit se défendre

Lobbyisme illégal: les Drs Barrette et Desjardins cités à procès ...

Élections: Gaétan Barrette serait candidat pour la CAQ dans la ...

CAQ : François Legault confirme les candidatures de Gaétan ...

«Les erreurs grossières, ça existe» dixit le Dr Gaétan Barrette ...

Legault dévoile son «projet de loi 1 - Le Journal de Québec

Lobbyisme: Legault minimise les accusations déposées contre la ...

Le « spécialiste » de la controverse

Culture: Legault courtise les électeurs souverainistes

Legault veut d'abord s'attaquer à la corruption

Élections et corruption - La juste note

Legault promet la fin des «vieux partis» et de la «corruption»

Legault propose une loi sur l'intégrité