NOUVELLES

Legault cherche à séduire les souverainistes avec des promesses en culture

04/08/2012 11:57 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

QUÉBEC - François Legault a tenté samedi de séduire les électeurs souverainistes en promettant qu'un gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) injecterait 100 millions $ dans le domaine de la culture.

Son annonce est survenue au moment même où le Parti québécois (PQ) présentait son candidat vedette dans la circonscription montréalaise de Rosemont, le fervent indépendantiste Jean-François Lisée. Celui-ci a invité les sympathisants caquistes à rallier le PQ afin de chasser les libéraux du pouvoir.

«On n'a pas besoin d'être souverainiste pour être amoureux de notre culture et pour souhaiter le développement de notre culture», a affirmé M. Legault lors d'une conférence de presse tenue dans le Vieux-Québec.

«Et j'invite ceux qui ont été souverainistes et qui le sont encore à se dire 'est-ce qu'on ne serait pas mieux de se concentrer à investir dans notre culture plutôt que d'attendre le grand soir de la souveraineté?'»

Si elle est porte au pouvoir, la CAQ s'engage à consacrer 50 millions $ par année pour augmenter le nombre de sorties culturelles dans les écoles.

Le parti propose d'investir la même somme afin de bonifier l'aide au développement de nouveaux marchés étrangers pour les produits culturels québécois.

François Legault a rappelé que la CAQ s'est engagée à réduire les dépenses gouvernementales, sauf dans certains secteurs comme la culture et l'éducation.

Il a par ailleurs reconnu qu'en dépit de cette annonce, la CAQ aura fort à faire pour obtenir l'appui des artistes le 4 septembre.

«On n'est pas là pour essayer d'aller chercher le vote des artistes ou aller, comme certains autres l'ont fait, chercher le vote étudiant, a déclaré M. Legault. Ce qu'on veut, c'est ce qu'il y a de mieux pour les Québécois.»

Ironiquement, le chanteur du groupe Les B.B., Patrick Bourgeois, a assisté à l'événement auquel participait le chef caquiste en après-midi à Rosemère, dans les Basses-Laurentides.

M. Bourgeois est un ami de la mairesse de Rosemère et candidate de la CAQ dans Groulx, Hélène Daneault. Par contre, il n'a pas encore décidé s'il accordera ou non son vote au nouveau parti.

Médecin de famille, Mme Daneault fera face au péquiste Raymond Archambault, ancien lecteur de nouvelles à Radio-Canada, et à la libérale Linda Lapointe, ex-député adéquiste.

Dimanche matin, François Legault se rendra à Saint-Jérôme, au nord de Montréal, pour ce qui sera sans doute le plus gros coup de la campagne électorale: l'annonce de la candidature de Jacques Duchesneau.

La CAQ s'attend à ce que l'arrivée de l'ancien policier, qui est l'auteur d'un rapport accablant sur la corruption et la collusion dans l'industrie de la construction, lui permette de regagner la faveur des électeurs et de donner du poids à son message d'intégrité. Le parti est actuellement en troisième place dans les sondages.

M. Legault n'est pas peu fier de son équipe de candidats, allant jusqu'à parler samedi d'une «équipe de rêve».

PLUS:pc