NOUVELLES

L'ailier espacé Kyle Rudolph devrait jouer un plus grand rôle avec les Vikings

04/08/2012 02:38 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

MANKATO, États-Unis - Dans le but de parfaire son art, l'ailier rapproché Kyle Rudolph, des Vikings, a passé une partie de la saison morte à regarder des vidéos de Tony Gonzalez, des Falcons, qui a fait 12 présences au Pro Bowl.

Rudolph a connu une première saison prometteuse, bien que peu constante. Il a signé trois touchés parmi ses 249 verges en 26 réceptions, mais il récupérait d'une opération à l'arrière de la cuisse subie à sa dernière saison à Notre Dame, en plus de s'ajuster à une campagne de 16 matches. Il en a disputé 15, mais ce n'est qu'à la 11e semaine qu'il a capté sa toute première passe de touché.

«C'est bizarre parce qu'après une opération, vous pensez aller aussi vite que vous pouvez mais quand vous regardez le vidéo, vous réalisez qu'il manque quelque chose, dit Rudolph. Maintenant je sens que je cours comme avant, et que je peux faire les poussées explosives qui me démarquaient à Notre Dame.»

Rudolph s'est lié d'amitié avec le quart Christian Ponder, et la chimie s'est transportée sur le terrain.

«Ils ont une excellente connexion, a dit l'entraîneur des Vikings, Leslie Frazier. Il va être une des cibles préférées de Christian, c'est certain.»

Lors de la saison morte, les Vikings ont choisi de ne pas retenir Visanthe Shiancoe. Ils sont allés chercher John Carlson, pour avoir deux ailiers rapprochés au coeur du terrain, comme le font les Patriots avec beaucoup de succès, depuis quelques années. Carlson récupère d'une blessure au genou droit, mais il devrait être de retour avant la fin du mois.

En préparation de la saison à venir, Rudolph a étudié le jeu de confrères d'expérience, pour voir comment ils font leurs tracés et distancent leurs rivaux.

«Les ailiers rapprochés ne vont pas partir comme des fusées, mais si nous sommes assez rapides tout en arrivant à se démarquer, ça fait toute la différence», a résumé le joueur de six pieds six et 258 livres.

En l'absence de Carlson, Rudolph est encore plus sollicité au camp. Et même si le natif de Cincinnati en est seulement à sa deuxième saison, Frazier estime voir un certain leadership émerger de l'athlète de 22 ans.

«Il se donne à fond et il prend à coeur d'être un partant, a mentionné Frazier. Il a le talent pour réussir, et nous allons compter sur lui pour être productif.»

«Il est tellement athlétique et il donne une très grosse cible, a dit Ponder, qui a récolté 13 passes de touché à sa saison recrue, en 2011. Ses mains sont incroyables. Il va réussir sa bonne part de jeux cette année.»

Les Vikings veulent faire mieux que leur fiche de 3-13 l'an dernier. Ils ont gagné une seule fois au Metrodome, en octobre, et ont perdu sept de leurs huit dernières rencontres. Cela donnait suite à une saison de 6-10 en 2010.

PLUS:pc