NOUVELLES

La Garde côtière canadienne aide des étudiants coincés dans les glaces à Iqaluit

04/08/2012 09:15 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

IQALUIT, Nunavut - La Garde côtière canadienne est venue en aide cette fin de semaine à une expédition de Students On Ice pour que celle-ci puisse poursuivre sa route dans l'Arctique, après que les étudiants se furent retrouvés face à une quantité plus importante de glace que prévu.

L'organisme à but éducatif, situé à Gatineau, organise des expéditions pour des élèves du secondaire et des étudiants du cégep et de l'université en Arctique et en Antarctique. Ces expéditions se concentrent sur les questions de culture, d'environnement et de politique inhérentes aux régions polaires.

Plus de 100 étudiants, professeurs et guides devaient embarquer à bord de leur navire éducatif à Iqaluit, le 1er août, mais n'ont pas pu le faire parce que le port était paralysé par les glaces de la baie de Frobisher, où se situe la capitale du Nunavut.

Après plusieurs jours d'attente, le navire Des Groseillers de la Garde côtière a accepté de donner un coup de main.

La responsable des opérations de Students On Ice, Reina Lahtinen, a indiqué qu'une barge de la Garde côtière avait pu emmener les étudiants vers le Des Groseillers vendredi soir. De là, les étudiants ont ensuite été transférés vers leur propre navire, qui attendait au large, à l'écart des glaces.

Selon Mme Lahtinen, la quantité de glace à Iqaluit est inhabituelle pour cette période de l'année, et est due à des vents et des courants sortant de l'ordinaire.

La majorité des étudiants participant à l'expédition d'une durée de deux semaines sont canadiens, a précisé Mme Lahtinen, bien que certains autres proviennent de pays étrangers.

Le transfert des étudiants à partir de la rive vers leur navire aura pris environ trois heures.

Les ministres fédéraux des Pêches et Océans et de l'Agence canadienne de développement économique du Nord, Keith Ashfield et Leona Aglukkaq, ont émis un communiqué samedi, félicitant la Garde côtière pour son opération couronnée de succès.

Le groupe d'étudiants se trouvait à Iqaluit après avoir pris l'avion à partir d'Ottawa le 30 juillet. Ils avaient complété leurs programmes de pré-expédition alors qu'ils demeuraient dans les résidences étudiantes du Arctic College, mais, en raison des délais, ils ont eu beaucoup de temps libre.

Les étudiants se rendront éventuellement jusqu'au Groënland, où ils reprendront l'avion pour revenir au pays.

PLUS:pc