NOUVELLES

Khartoum et Juba signent un accord sur le pétrole

04/08/2012 09:14 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

ADDIS ABEBA, Éthiopie - Le Sud-Soudan et le Soudan ont annoncé samedi qu'ils avaient conclu un accord permettant à Juba d'exporter son pétrole en utilisant les oléoducs soudanais, et portant sur la distribution des revenus pétroliers.

Un différend concernant le partage des revenus du pétrole avait conduit le Sud-Soudan à arrêter sa production pétrolière en janvier. Cette question avait aussi provoqué une dangereuse confrontation militaire entre les deux parties en avril, menaçant de déclencher une guerre, quand le Sud-Soudan avait pris le contrôle de la ville d'Heglig, où est produit plus de la moitié du pétrole du Soudan.

Dans un communiqué, le gouvernement du Sud-Soudan précise qu'il payera approximativement 9,48 dollars (7,6 euros) par baril en taxe de transit pour transporter son pétrole via les oléoducs du Soudan. Khartoum avait demandé dans un premier temps que Juba paye 36 dollars (29 euros) par baril, précise le communiqué.

"L'accord est accepté par les deux parties. Même s'il est en dessous des attentes des deux parties, il constitue un terrain d'entente", a déclaré par téléphone Mutrif Sidiq, porte-parole de la délégation du Soudan à Addis Abeba, où l'accord a été signé.

Selon Juba, l'accord tarifaire aura une durée de trois ans et demi, et après, les deux pays pourraient négocier des taux moins élevés. Le Sud-Soudan, qui espère d'ici là avoir construit un oléoduc à travers le Kenya, pourrait aussi cesser d'utiliser les oléoducs soudanais.

PLUS:pc