NOUVELLES

JO-2012/Natation - Phelps, de son premier coup d'éclat à sa révérence

04/08/2012 04:33 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

Depuis 12 ans qu'il écume les bassins, Michael Phelps a marqué l'Histoire de la natation et des jeux Olympiques avec une multitude de records, dont le dernier est celui de 22 médailles.

Sa vie sportive se décline en plusieurs points marquants, de son premier coup d'éclat aux Jeux de Sydney en 2000 à sa révérence, le 4 août 2012.

. 1996, la première fois

Michael Phelps a 11 ans. Il promène sa carcasse de pré-adolescent dans les bassins du Maryland quand il croise un visionnaire: Bob Bowman. L'entraîneur demande à ses parents de lui confier ce prodige. Depuis, Bowman n'a jamais cessé d'entraîner et de s'occuper de Phelps.

. 2000, le premier pas

Phelps n'a que 15 ans. Le jeune prodige participe à ses premiers JO. Il est le plus jeune sélectionné olympique masculin américain depuis 1932. Il termine 5e sur 200 m papillon.

. 2001, le premier record

En mars à Austin (Texas), il bat son premier record du monde. C'était sur 200 m papillon. Une performance qui le hisse comme le plus jeune nageur détenteur d'un record du monde (15 ans et 9 mois).

. 2004, la première moisson olympique

Phelps, formé à la plus exigeante des écoles, celle du 4 nages, se présente aux Jeux d'Athènes, fort des ses premières médailles mondiales (5 dont 3 en or), glanées aux Mondiaux-2003 à Barcelone. Il fait sensation en Grèce avec 6 titres pour un total de 8 récompenses.

. 2007, le premier des "Monde"

Après avoir étoffé son palmarès aux Championnats du monde en 2005 à Montréal (5 médailles dont 4 en or), il devient en mars aux Mondiaux-2007 à Melbourne le nageur le plus titré de l'histoire des Mondiaux, avec 7 médailles d'or assorties de 4 records du monde individuels.

. 2008, le premier dans le "grand huit"

L'avènement de Phelps se fait à Pékin, lors des JO-2008. Il s'offre huit médailles d'or. Il détrône son illustre aîné Mark Spitz, installé confortablement dans son fauteuil depuis 1972 et ses sept titres. Le gars de Baltimore agrémente son exploit de sept records du monde. Son équipementier lui verse 1 million de dollars pour ce succès historique.

. 2009, le premier couac

Phelps participe à une fête estudiantine et se fait prendre en photo en train de fumer une pipe à cannabis. La photo est publiée en janvier et c'est la tempête médiatique. Sujet de nombreuses blagues dans les émissions de télévision, l'un de ses sponsors annonce ne pas souhaiter renouveler son contrat. Phelps, suspendu trois mois par sa Fédération, s'excuse publiquement et s'interroge sur son avenir. En avril, il retourne en compétition.

. 2009-2011, les premières défaites

Au sommet depuis plusieurs années, Phelps connaît la défaite. D'abord une toute première lors des Mondiaux-2009 à Rome, paradis des nageurs en combinaisons +miracle+, celles en polyuréthane. Il perd son titre sur 200 m libre, battu par l'Allemand Paul Biedermann. Un certain Ryan Lochte, guère plus jeune que Phelps, se révèle en s'emparant des titres sur 200 m et 400 m 4 nages, des distances que Phelps a rangées au placard à l'issue des JO-2008. Aux Mondiaux-2011, l'élève Lochte bat le maître Phelps sur 200 m libre et rentre avec plus de médailles d'or individuelles que lui (4 contre 2).

. 2012, le premier des Olympiens

Pour sa dernière compétition, Phelps devient l'athlète le plus de médaillé de l'histoire olympique (22), battant le record détenu depuis 48 ans par la gymnaste soviétique Larisa Latynina (18). Il devient également le premier nageur à gagner trois titres consécutifs sur la même distance, le 200 m 4 nages puis le 200 m papillon.

sc/bpe/jmt

PLUS:afp