NOUVELLES

JO-2012: Après 2h de course, Spirig prend l'or du triathlon sur photo-finish

04/08/2012 08:37 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

Après 1,5 km de nage, 43 km de vélo et 10 km de course à pied dans Hyde Park, il a fallu étonnamment la photo-finish au triathlon pour départager la Suissesse Nicola Spirig, en or, et la Suédoise Lisa Norden, en argent, samedi aux jeux Olympiques de Londres.

Au terme d'un sprint infernal, la Suissesse et la Suédoise ont franchi la ligne d'arrivée dans le même temps de 1h 59 min et 48 sec. Ont suivi quelques instants de confusion, accentués par un brusque élan de joie de Norden, qui a brandi les bras en l'air.

Arrivée deux secondes plus tard, l'Australienne Erin Densham était la seule des trois immédiatement certaine de la couleur de sa médaille, le bronze.

"J'ai vu sur l'écran que Lisa approchait. J'ai donné tout ce que j'ai pu pour finir la première", a raconté la Suissesse, 30 ans. "Je n'étais pas sûre d'avoir gagné, je le pensais bien mais j'avais besoin qu'un officiel me le dise. Il a fallu attendre quelques minutes et c'était très dur".

Si Roger Fededer était déjà assuré d'une médaille en tennis, la vice-championne du monde 2010 et triple championne d'Europe a pu ouvrir officiellement le compteur de médailles suisses à Londres.

"Mon entraîneur m'avait dit que cela se jouerait au sprint, et cela s'est passé comme il avait dit. Cela montre que la densité d'athlètes est énorme", a souligné cette licenciée en droit, dont le sacre survient douze ans après celui d'une autre Suissesse, Brigitte MacMahon, la première championne olympique de triathlon de l'histoire.

"Ce n'est que dans les dernières foulées que je suis arrivée à la rejoindre. Je pensais bien avoir l'argent, mais j'avais un espoir. Mais pour être honnête, je suis très contente", a estimé Norden, 28 ans.

Spirig était sortie avec plus d'un minute de retard des eaux du lac Serpentine, mais ses coups de pédale devant Buckingham Palace lui ont permis de se remettre bien en course. Elles étaient encore 22 bien groupées au moment de raccrocher leurs vélos. L'Australienne Emma Moffat, médaillée de bronze à Pékin, avait, elle, abandonné, victime d'une chute.

Mais la plupart ont vite laisser filer cinq filles: Norden, Spirig, Densham, la Britannique Helen Jenkins, championne du monde 2008 et 2011, et la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt. Et dans l'ultime tour alors que les deux dernières décrochaient, l'Américaine Sarah Groff a opéré une remontée sans pouvoir ensuite lutter au sprint (4e).

stp/jmt

PLUS:afp