NOUVELLES

JO-2012 - Le baromètre de Michael Phelps: c'est l'or de la retraite

04/08/2012 04:13 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

Michael Phelps a mis un point final à sa prestigieuse carrière avec une 18e médaille et dernière d'or olympique grâce à la victoire des Etats-Unis sur le relais 4x100 m 4 nages, samedi à Londres.

L'Américain fixe donc à 22 le record du nombre de médailles olympiques, qu'il a battu durant les Jeux de Londres et qui tenait depuis 48 ans.

Phelps quitte Londres avec six médailles - quatre en or, deux d'argent - en sept courses, qui viennent s'ajouter aux huit (6 en or, 2 en bronze) remportées à Athènes en 2004 et aux huit en or enlevées à Pékin en 2008 lors d'un exploit majuscule.

Après des débuts difficiles, le nageur de Baltimore a terminé les JO-2012 en apothéose, sur quatre titres olympiques d'affilée.

. 400 m 4 nages (28 juillet), 4e: Phelps entame sa dernière campagne olympique par, de son propre aveu, une "course merdique": seulement 2e après le papillon, sa nage de prédilection, Phelps perd une place sur le dos, une autre sur la brasse et cède même un peu de temps en nage libre, le tout pendant que son compatriote et rival Ryan Lochte se maintient en tête de bout en bout.

. Relais 4x100 m (29 juillet), argent: deuxième relayeur, Phelps est le plus rapide des quatre Américains (47.15) et le deuxième nageur le plus rapide de la course derrière le finisseur français Yannick Agnel. Le jour et la nuit par rapport à son apathie sur 400 m 4 nages. Mais son apport ne suffit pas, car cette fois c'est Lochte, le héros de samedi, qui craque sur le dernier relais.

. 200 m papillon (31 juillet), argent: sur son terrain de chasse par excellence, Phelps s'incline sur la dernière coulée face au Sud-Africain Chad Le Clos (05/100 d'écart) après avoir mené depuis le départ, ce qui confirme l'impression assez mitigée qu'il laisse depuis le début des Jeux.

. Relais 4 x 200 m libre (31 juillet), or: les USA, champions du monde, mènent toute la course. Parti en dernier relayeur avec une large avance, Phelps parvient à défendre cette marge face à Agnel, le champion olympique de la spécialité en individuel. C'est la médaille du record. Avec l'or et la manière.

. 200 m 4 nages (2 août), or: Phelps fait la course en tête du début à la fin, sans même lâcher de terrain sur le segment de brasse, son point faible, pour prendre sa revanche sur Lochte. Ce dernier l'avait battu sur la distance aux Mondiaux-2011. Son premier or individuel à Londres.

. 100 m papillon (3 août), or: l'Américain prend un départ moyen et touche le mur des 50 m en 7e position (à 79/100 du Serbe Milorad Cavic, qu'il avait battu pour 01/100 en finale de cette même épreuve aux JO-2008). Mais il effectue une remontée impressionnante sur la longueur retour pour devancer de 23/100 Le Clos (2e ex aequo), celui qui l'avait privé de l'or du 200 m papillon.

. Relais 4x100 m 4 nages (4 août), or: les Américains partent en tête avec Matt Grevers en dos mais Brendan Hansen faiblit sur la brasse face au Japonais Kosuke Kitajima. Phelps remet alors les pendules à l'heure sur son dernier 50 m de papillon pour lancer Nathan Adrian sur un boulevard. Le champion olympique du 100 m libre conclut le relais tranquillement et offre à Phelps des adieux dorés.

bpe/jmt

PLUS:afp