NOUVELLES

JO-2012 - Feu d'artifice pour Phelps, Serena Williams en or

04/08/2012 03:58 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

L'Américain Michael Phelps, nageur le plus titré de l'histoire, a mis un terme à sa carrière sur une 18e et dernière médaille d'or olympique samedi à Londres, alors que sa compatriote Serena Williams a enlevé le titre du simple dames en tennis.

Phelps, 27 ans, se retire avec un palmarès inégalé de 26 titres mondiaux, et surtout de 22 médailles olympiques, dont 18 en or, un record vieux de 48 ans, dont il s'est emparé à Londres.

Est-ce un hommage à Phelps? La soirée a été ponctuée de deux records du monde, améliorés par le Chinois Sun Yang (de 3 secondes!) sur 1500 m libre (14 min 31 sec 02) et par les Américaines sur 400 m 4 nages (3 min 52 sec 05).

Les lampions de l'Aquatics Center se sont éteints sur un total de 30 médailles, dont 16 en or, pour les Etats-Unis, première nation devant la Chine (10, dont 5 titres) et la France (7 dont 4 or).

Les adieux de Phelps ont (un peu) éclipsé les épreuves d'athlétisme, et notamment le 20 km marche, enlevé par le Chinois Chen Ding.

Le final de l'épreuve a été marqué par le malaise du Russe Valeriy Borchin, champion olympique 2008, qui figurait parmi les quatre marcheurs de tête à moins de deux kilomètres de l'arrivée. Il a été évacué en ambulance.

Les principaux favoris du 100 m ont eux passé sans encombre le cap des qualifications. Usain Bolt, triple médaillé d'or (100 m, 200 m, 4x100 m) à Pékin, et détenteur du record du monde sur la distance, a aisément remporté sa série en 10 sec 09, en dépit d'un départ poussif et après avoir coupé son effort à dix mètres de la ligne.

Ses compatriotes Yohan Blake (10.00) et Asafa Powell (10.04), les Américains Tyson Gay (10.08), Justin Gatlin (9.97), champion olympique 2004, et Ryan Bailey (9.88) ont également répondu présent.

Les demi-finales du 100 m sont programmées dimanche (18h45 GMT), deux heures à peine avant "LE" grand moment des Jeux, la finale prévue à 21h50 locales (20h50 GMT).

Théâtre de la finale du 100 m dimanche soir, la piste du Stade Olympique a vu une barrière tomber avec la première participation d'un double amputé, le Sud-Africain Oscar Pistorius, aux épreuves olympiques.

Pistorius, 25 ans, nanti de lames de carbone à la place de ses jambes amputées alors qu'il avait 11 mois, a participé aux séries du 400 m, avec succès. Il s'est qualifié pour les demi-finales de l'épreuve en prenant la deuxième place de sa course, en 45 sec 44/100e.

Pendant que Pistorius accédait aux demi-finales, l'Américain LaShawn Merritt, tenant du titre et favori pour l'or sur le 400 m, a été éliminé dès les séries.

Revenu au plus haut niveau après une suspension pour dopage en 2010, il a stoppé sa course après 250 mètres et franchi la ligne en marchant.

De l'autre côté de l'agglomération londonienne, à l'ouest, sur le lac de la très cossue Eton, les Britanniques ont poursuivi leur récolte en aviron, empochant deux nouvelles médailles d'or (quatre de pointe messieurs et deux de couple poids légers dames), ainsi qu'une médaille d'argent derrière le Danemark en deux de couple poids légers messieurs.

Les Etats-Unis, qui occupent depuis vendredi la tête du classement des médailles devant la Chine, ont enregistré un nouveau titre, apporté par Serena Williams, médaille d'or du tennis féminin, en surclassant la Russe Maria Sharapova 6-0, 6-1 lors de la finale dames olympique la plus expéditive en jeux de l'histoire.

C'est le troisième titre olympique pour la cadette des soeurs Williams qui avait déjà remporté le double avec sa soeur Venus en 2000 et 2008. Venus avait, elle, été titrée en simple à Sydney-2000.

Serena Williams pourrait décrocher une quatrième médaille d'or puisqu'elle est qualifiée pour la finale du double dames avec sa soeur.

pga/heg

PLUS:afp