NOUVELLES

JO-2012 - Basket - Les Etats-Unis rappelés à la réalité par la Lituanie

04/08/2012 11:53 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

Les basketteurs américains, 48 heures à peine après avoir battu le record du nombre de points marqués dans un match des jeux Olympiques face au Nigeria (156-73), ont failli brutalement retomber sur terre en étant longuement accrochés samedi par la Lituanie (99-94).

LeBron James, le MVP de la saison en NBA, a dû prendre les choses en mains dans les trois dernières minutes, pour sortir les Américains de ce mauvais pas. L'ailier fort de Miami a inscrit 9 des 12 derniers points de son équipe, pour finir avec 20 points.

La Lituanie, qui n'avait jusqu'ici remporté qu'un match face au très modeste Nigeria (72-53), a offert la meilleure résistance qu'aient rencontrée les Etats-Unis depuis le début du tournoi, et de très loin.

Les Américains avaient gagné leurs trois premiers matches avec une marge moyenne de 52 points et n'étaient sans doute pas préparés à trouver en face d'eux une telle opposition.

A quatre minutes de la fin, la Lituanie, magnifiquement guidée par son capitaine Linas Kleiza, l'intérieur des Toronto Raptors (25 points), était encore dans les roues de la "Dream Team".

Mais James, dévoué au collectif jusque-là, est alors sorti de sa coquille, avec un tir primé et trois autres actions décisives, pour éviter à son équipe une embarrassante déconvenue.

La Lituanie a souvent enquiquiné les Etats-Unis. Elle les avaient battus aux Mondiaux en 1998, à nouveau en 2004 aux JO d'Athènes, et avait échoué de peu face à eux en 2000 aux Jeux de Sydney.

Après leur orgie de points face au Nigeria, les Américains ont eu tendance à beaucoup dégainer à trois points, avec une adresse suspecte (30%). Et leur défense a souffert face au jeu collectif des Lituaniens, toujours aussi bien huilé.

Les Etats-Unis ont abordé le dernier quart-temps avec six points d'avance (78-72). Mais la défense mixte des Lituaniens a commencé à les perturber et Kleiza a été à l'origine d'un 10-2, qui a permis aux siens de recoller.

Avant que James, meilleur marqueur de son équipe avec Carmelo Anthony, ne sorte le grand jeu.

js-cyb/jr

PLUS:afp