NOUVELLES

Ennis, Rutherford et Farah gagnent l'or pour les Britanniques en athlétisme

04/08/2012 03:20 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le pays hôte a connu une journée en or, samedi, alors que les Britanniques ont remporté trois médailles d'or en une heure. Jessica Ennis a ouvert le bal en heptathlon alors que Mo Farah l'a conclu au 10 000 mètres.

Les attentes étaient élevées pour Ennis et Farah et les deux ont livré la marchandise. L'autre médaille d'or a été le résultat d'une surprise de la part de Greg Rutherford au saut en longueur.

La dernière épreuve de l'heptathlon féminin, le 800m, était prévue en soirée. Ennis a remporté les grands honneurs grâce à un chrono de deux minutes 8,65 secondes, confirmant du même coup sa victoire au classement général.

Quelques minutes plus tard, Greg Rutherford a offert aux partisans britanniques une deuxième médaille d'or en athlétisme. Il a remporté sa première médaille d'or lors d'une compétition internationale majeure grâce à un saut de 8,31m.

L'Australien Mitchell Watt a terminé deuxième avec un saut de 8,16m, devant l'Américain Will Claye (8,12m).

Farah a continué sur la lancée en battant de justesse l'Américain Galen Rupp par 42 centièmes.

Shelly-Ann Fraser-Pryce a mis fin à la soirée en rappelant qu'elle était la femme la plus rapide sur la planète. Elle a devancé l'Américaine Carmelita Jeter et sa compatriote jamaïcaine Veronica Campbell-Brown, et est devenue la troisième femme à défendre avec succès son titre olympique au 100m. Fraser-Pryce a franchi la distance en 10,75 secondes.

La dernière femme à avoir gagné ce sprint deux fois de suite était l'Américaine Gail Devers en 1992 et 1996.

Pistorius passe à l'histoire

Oscar Pistorius est sorti des blocs de départ, a augmenté la cadence sur la ligne droite de retour, a dépassé un adversaire, puis deux, et au bout du compte, le 'Blade Runner' a réussi son entrée en scène en athlétisme.

Le Sud-Africain est devenu le premier athlète amputé à participer aux Jeux olympiques en athlétisme, samedi, et il a atteint le tour suivant après avoir terminé deuxième de sa vague au 400m.

Pistorius, qui court grâce à des lames de carbone après avoir subi l'amputation des deux jambes, a complété l'ovale en 45,44 secondes — un chrono suffisant pour lui permettre de terminer deuxième de sa vague et d'accéder aux demi-finales de dimanche soir.

À sa première présence aux Jeux de Londres, le Jamaïcain Usain Bolt a fait ce qui était attendu de lui et a atteint les demi-finales du 100m masculin, effaçant un départ lent pour finalement enregistrer un chrono de 10,09 secondes samedi.

Bolt avait dominé les Jeux de Pékin il y a quatre ans, établissant des records du monde au 100m, 200m et au relais 4x100m — un exploit jamais accompli dans l'histoire des Jeux olympiques. Aux championnats du monde d'athlétisme en 2009, il avait abaissé sa marque au 100m avec un temps de 9,58 — qui tient toujours.

Mais il est plutôt ordinaire dernièrement. Un faux-départ l'a éliminé de l'épreuve l'an dernier aux Mondiaux, et il s'est incliné devant son partenaire d'entraînement jamaïcain Yohan Blake aux 100 et 200m lors des essais olympiques nationaux.

Son temps de réaction n'était que le sixième meilleur parmi les huit compétiteurs sur la ligne de départ samedi.

Justyn Warner, de Markham, en Ontario, a aussi atteint les demi-finales en réalisant un chrono de 10,09 secondes. Il a terminé en troisième place de sa vague.

Les Américains Ryan Bailey et Justin Gatlin ont été les plus rapides, franchissant la distance en 9,88 et 9,97 respectivement. Blake a suivi avec 10,00.

Un Chinois couronné au 20 km marche

La première médaille de la journée est allée à la Chine, lorsque Chen Ding s'est imposé au 20 km marche, devant Erick Barrondo du Guatemala et son compatriote Wang Zhen.

Cette épreuve devait valoir à la Russie sa première médaille en athlétisme mais le champion en titre et favori, Valeri Borchin, s'est effondré à un kilomètre de l'arrivée. Il a dû être transporté à l'hôpital en ambulance.

La Russie aura toutefois l'occasion de se reprendre puisque Yelena Isinbayeva s'est aisément qualifiée pour la finale du saut à la perche, qui aura lieu lundi. Celle-ci tentera de devenir la première athlète à mériter trois titres individuels d'affilée en athlétisme aux Jeux olympiques.

La championne du monde Fabiana Murer, du Brésil, n'a pas connu le même sort que la Russe, échouant dans sa tentative de réussir un saut de 4,55m, ce qu'Isinbayeva a facilement accompli.

La Croate Sandra Perkovic a remporté le lancer du disque chez les dames, établissant un record national avec 69,11m.

L'athlète de 22 ans a pris les devants avec un lancer de 68,11m en deuxième ronde, avant d'améliorer cette distance d'un mètre en troisième manche.

La Russe Darya Pishchalnikova a obtenu l'argent avec 67,56m, tandis que le bronze a été l'affaire de la Chinoise Li Yanfeng, avec 67,22m.

PLUS:pc