NOUVELLES

Une juge américaine refuse de donner la victoire à Apple contre Samsung

03/08/2012 04:58 EDT | Actualisé 03/10/2012 05:12 EDT

SAN JOSE, États-Unis - Une juge fédérale américaine a refusé vendredi d'octroyer une victoire immédiate à Apple dans le cadre d'un procès pour violation de brevet ayant pour enjeu des sommes de plusieurs milliards de dollars. La compagnie californienne voulait asséner le coup de grâce à Samsung pour punir cette dernière d'avoir émis un communiqué de presse controversé lors du premier jour du procès.

Le San Jose Mercury News a rapporté que la juge de district Lucy Koh a ainsi refusé la demande d'Apple après avoir interrogé les neufs jurés à savoir s'ils avaient pris connaissance du communiqué de Samsung. Tous ont affirmé avoir respecté les consignes de la juge, qui leur avait demandé de ne rien lire sur ce dossier.

L'avocat de Samsung, John Quinn, avait autorisé mardi la publication de la déclaration. Celle-ci contestait la décision de la juge d'exclure des preuves favorables à Samsung. Le communiqué contenait également les preuves en question.

Apple a intenté l'an dernier un procès contre Samsung, alléguant que certains des téléphones intelligents et tablettes numériques de la compagnie sud-coréenne étaient des copies illégales des iPhone et iPad de l'entreprise américaine. Samsung nie les allégations et argue que tous les compétiteurs du marché de la téléphonie imitent les succès des autres en ne dépassant pas la limite légale.

L'avocat et la juge avaient eu une discussion animée sur le sujet mardi, avant le début des déclarations préliminaires. Quelques heures après la fin de l'échange, une firme de relations publiques a envoyé le communiqué qui a poussé Apple à demander eux aussi des sanctions.

Le communiqué contenait entre autres l'adresse d'un site Internet où l'on pouvait consulter les preuves. Cette adresse a depuis été désactivée.

PLUS:pc